Epsilon pourrait fusionner avec HRT

Publié le par Matthieu Piccon

HRT---toute-l-equipe.jpgEpsilon Eurskadi est l'un des trois candidats qui restent en lice pour la place de 13ème écurie en Formule 1 la saison prochaine.

Mais si la FIA venait à lui préférer le projet de Jacques Villeneuve (en association avec Durango) ou celui de Stefan GP (dont elle avait refusé qu'elle remplace USF1 pour 2010), l'écurie espagnole pourrait avoir une autre option : fusionner avec une écurie actuelle, qui pourrait être HRT.

HRT a fait son arrivée en Formule 1 en début de saison, suite à la volonté de l'ancien président de la FIA, Max Mosley, d'attirer des écuries aux budgets plus limités. Or depuis, les deux monoplaces noires se trainent en fonds de grille, les sponsors ne se bousculent pas au portillon et les pilotes ont tendance à changer selon la course puisque Bruno Senna, Karun Chandhok et Sakon Yamamoto apparaissent à tour de rôle en course, tandis que Christian Klien ne desespère pas d'avoir sa chance un jour.

Mais surtout, l'écurie va rencontrer un grave problème : elle n'a pas encore commencé à travailler sur la monoplace de la saison prochaine pour la simple et bonne raison qu'elle n'a plus de fournisseur pour cette tâche depuis qu'elle s'est séparée de Dallara. C'est là qu'Epsilon apparait dans l'équation. En plus de son engagement en compétition (Formule Renault 3.5 et 2.0 ainsi qu'en LMP1), Epsilon est également un bureau d'étude et dispose de sa propre soufflerie. Elle a ainsi contribué à optmiser la position sur son vélo du récent vainqueur du Tour de France, Alberto Contador.

Cependant, Joan Villadelprat, le propriétaire de l'écurie, tient à préciser qu'il n'est entré avec son homologue de HRT qu'en tant que fournisseur technique et non pas du tout pour une éventuelle fusion : "Nous cherchons de nouveaux clients et il est clair qu'Hispania est un client potentiel pour nous, tant qu'il n'y a pas de conflit d'intérêt. Mais c'est tout. Il n'y a jamais eu de discussions de fusion, même si je ne ferme aucune porte."

L'homme d'affaires espagnol précise également que le budget 2011 est bouclé mais "je veux montrer à la FIA que nous avons une situation économique solide qui nous permettrait de rester en F1 pendant plusieurs années." Cette condition est primordiale puisqu'il estime que quatre saisons au minimum sont nécessaires avant d'être compétitif en Formule 1. C'est certain qu'au cours de leur première saison, Lotus, Virgin ou HRT n'ont guère étaient des menaces pour les top teams...

Publié dans HRT, Epsilon Euskadi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article