Emirates signe un contrat de 200 millions de dollars avec la F1

Publié le par Matthieu Piccon

HRT - Bruno Senna et drapeaux (2)Le Qatar n'est pas le seul émirat à investir lourdement dans le sport à l'échelle mondiale. Les Emirats Arabes Unis poursuivent la même stratégie, avec ses deux poids lourds que sont Dubai et Abu Dhabi. La compagnie aérienne de la première vient ainsi de signer un contrat de 200 millions de dollars avec la F1.

C'est donc un contrat majeur que vient de signer Bernie Ecclestone, avec l'une des compagnies aériennes qui compte la plus forte croissance dans le monde. Selon les informations du Financial Times, ce contrat de cinq ans devrait rapporter 200 millions de dollars à la FOM.

Cela s'inscrit dans la démarche mise en place par la FOM de signer des accords de partenariats avec des marques mondiales afin d'augmenter ses revenus, encore relaitvement modestes dans ce secteur. Dans les derniers mois, de tels accords ont dont été conclu avec Rolex et Tata Communications.

Le logo de la compagnie aérienne de Dubai sera donc exposée sur 15 des 19 courses actuellement au calendrier. Les quatre courses où cette signalisation ne sera pas mise en place sont l'Australie, Monaco, Bahrain et, paradoxalement, Abu Dhabi, la capitale des Emirats Arabes Unis. La raison de cette absence est que ces différentes épreuves ont déjà de forts liens avec des compagnies aériennes concurrentes : Qantas en Australie, Gulf Air à Bahrain et Etihad à Abu Dhabi. Quant à la Principauté, elle est la seule épreuve du championnat à avoir l'autorisation de gérer soi-même la publicité autour de son circuit.

Outre ce simple aspect de sponsoring sur les circuits, Emirates va apporter un vrai supplément dans la diffusion de la F1 autour du monde puisque les courses pourront être visionnées en direct, dans les avions de la compagnie, comme l'a confirmé Bernie Ecclestone : "Emirates a une réputation internationale de première classe et je suis ravi d'accueillir une entreprise si prestigieuse en tant que partenaire mondial de la Formule Un. Regarder les courses en direct dans l'avion va être quelque chose de spécial pour les clients d'Emirates et l'affichage de la marque Emirates sur tant de courses du calendrier va leur apporter un fort soutien à leur ambitieux plan d'expansion. Avec d'importantes complémentarités entre leurs marchés prioritaires et les notres, nous devrions avoir de nombreuses années de succès à travers cet important partenariat."

Emirates poursuit donc son important plan d'investissements dans le sport, qui l'a déjà conduit à donner son nom au nouveau stade d'Arsenal, à sponsoriser le Paris-Saint-Germain et le Milan AC mais également à devenir la compagnie aérienne attitrée de l'ensemble de l'ATP. Un programme que compte encore développer la compagnie aérienne, comme le confirme SE Sheikh Ahmed bin Saeed Al-Maktoum : "Depuis de nombreuses années, Emirates a été à l'avant-garde des partenariats sportifs partout dans le monde. Avec l'ajout de ce partenariat mondial avec la Formule 1, nous continuons à étendre notre portefeuille de sponsoring, ce qui sera certainement apprécié par les fans de sport."

Emirates n'est pas entièrement un nouveau venu en F1 puisqu'il avait été sponsor pendant la saison 2006 de McLaren. Cela pourrait être la première étape permettant à Dubai, qui a éponché ses importantes pertes financières lors du déclenchement de la crise de 2008, de faire de l'ombre à sa rivale d'Abu Dhabi. Si celle-ci a développé l'impressionnant complexe de Yas Marina, elle ne dispose pas d'un contrat d'exclusivité au sein des Emirats Arabes Unis pour accueillir la F1. On peut donc imaginer qu'un jour Dubai accueille son propre Grand Prix.

Mais la bataille sera difficile puisque Bernie Ecclestone a également confirmé qu'il négociait également avec le Qatar et la région risquerait d'être surreprésentée au calendrier : "Nous avons deux événements dans la région. Il pourrait donc être difficile d'en rajouter un..."

Commenter cet article