Ecclestone relance son idée de médailles

Publié le par Matthieu Piccon

Force-India---Bernie-Ecclestone.jpgBernie Ecclestone n'est pas homme qui aime voir ses idées ne pas être transposées dans la réalité. A la suite du championnat 2008, qui avait vu Lewis Hamilton devenir champion du monde alors qu'il comptait une victoire de moins que Felipe Massa, le supremo de la Formule 1 avait lancé l'idée que le titre soit attribué grâce à un système de médailles où celui qui aurait le plus de victoires remporterait le titre. L'idée avait été rejetée et un nouveau système de points a été mis en place en début de saison.

Mais Bernie Ecclestone a décidé de remettre le couvert aujourd'hui : "Si vous regardez le système de points actuel, il n'a fait absolument aucune différence. Si nous avions encore l'ancien système, les positions seraient exactement les mêmes que celles actuelles, ce qui est étrange. Peut-être qu'ils se réveilleront et réfléchiront à mon système de médailles d'or maintenant. Parce que Mark (Webber) aurait quatre médailles d'or et deux autres pilotes en auraient trois. Le championnat irait donc jusqu'au bout."

En effet, Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont chacun remporté trois épreuves tandis que Jenson Button et Sebastian Vettel comptent deux victoires cette saison. Mais maintenant, regardons le classement actuel du championnat : Mark Webber dispose de cinq points d'avance sur Lewis Hamilton, 21 sur Fernando Alonso, 22 sur Jenson Button et 24 sur son coéquipier, Sebastian Vettel. Les cinq hommes sont donc exactement les mêmes et sont classer dans le même ordre que celui produit par la réflexion de Bernie Ecclestone. Ils peuvent tous les cinq l'emporter puisqu'il reste encore cinq courses où le vainqueur marque 25 points !

Les pilotes McLaren n'ont donc pas tarder à bras raccourcis sur cette idée. Lorsqu'on lui pose la question de l'intérêt de cette proposition, Lewis Hamilton en a profité pour tacler ses rivaux au championnat actuel : "De toutes les idées qui sont sorties, celle-ci est peut être la pire. Je ne pense que cela reflète la vraie performance de quelqu'un. Par exemple, si Red Bull n'avait pas abandonné autant cette saison, ils auraient gagné le championnat il y a bien longtemps et nous pourrions retourner à la maison."

Même son de cloche chez Jenson Button : "L'année dernière, j'aurai adoré ce système, aurai pu ne pas participer aux dernières courses de la saison et prendre de grosses vacances de trois mois. Mais cette année, c'est tellement serré que ça a été une saison fantastique." Le Britannique avait remporté six des sept premières courses. Pour un calendrier, qui ne comptait que 17 courses, cela permettait effectivement d'être rapidement certain d'être champion du monde. Au lieu de cela, il avait du attendre l'avant-dernière épreuve, au Brésil, pour être définitivement sacré.

Le champion du monde en titre évoque également le problème que cela poserait aux plus petites équipes : "S'il y avait un système de médailles, il y aurait probablement quatre ou cinq équipes qui auraient eu une médaille et c'est très dur pour beaucoup d'équipes du plateau. Actuellement, il y a trois équipes à l'arrière et ils sont un peu loin des points. C'est toujours difficile mais obtenir ce point est très excitant pour elles."

Ce dernier point est d'autant plus important que la distribution prévue par les contrats commerciaux actuels est calculée en fonction du nombre de points obtenus lors de la saison précédente. Avec un système de médailles, comment une telle distribution pourrait-elle se faire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article