Ecclestone pose un ultimatum à Silverstone

Publié le par Matthieu Piccon

Force India - Adrian SutilBernie Ecclestone est un homme pressé, surtout lorsqu'il s'agit de signer des contrats. Après Donington, Silverstone risque d'en faire l'amère expérience. Ainsi le mythique circuit anglais vient de recevoir un ultimatum de la part du grand argentier de la Formule 1 afin de s'engager pour la saison 2010.

Initialement, le Grand-Prix d'Angleterre devait se dérouler sur le circuit de Donington (rendu célèbre en 1993 par un premier tour irréel de Magic Ayrton Senna). Mais les travaux sur le circuit ont pris du retard et, à la suite d'un premier ultimatum de Bernie Ecclestone, le circuit s'est vu retiré l'organisation de la course le 29 octobre dernier.

Le Britannique avait alors été lapidaire dans son communiqué : «C'est fini pour Donington. Ils ont raté le délai qui nous avions déjà rallongé pour eux. C'est dommage pour eux, pour être honnête avec vous. La crise du crédit qui les a amené à être en difficulté parce que leurs intentions étaient bonnes, c'est sûr. C'est mauvais pour Tom (Wheatcroft) parce que c'est un bon ami de longue date.» Mais il est bien connu qu'amitiés et business ne font pas bon ménage, surtout pour un homme qui a perdu la moitié de sa fortune dans son divorce.

Ses propos ne sont guère plus charitables désormais envers les dirigeants de Silverstone : "Peut-être ont-ils perdu leur stylo, mais s’ils ne le trouvent pas dans les jours qui viennent ce sera terminé. J’enlèverai la course du calendrier et il n’y aura plus de Grand Prix d’Angleterre."

Dans le même temps, il n'avait pas de mots trop forts pour souligner le gigantesque complexe créé par Abu Dhabi. Mais est-ce que ce genre de nouveaux circuits dépourvus d'histoire et de spectateurs vaut-il que la Formule 1 se prive de son histoire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article