Ecclestone est prêt à répondre à la demande du maire de Melbourne

Publié le par Matthieu Piccon

HRT - Bruno Senna MelbourneCela ne pouvait rester lettre morte : lorsque Robert Doyle, maire de Melbourne, déclarait dimanche dernier que la ville pourrait se passer de la F1 en raison de ses coûts trop importants, il n'avait pas manqué de critiquer Bernie Ecclestone. Celui-ci répond aujourd'hui qu'il serait heureux de se passer de la capitale de l'Etat de Victoria si la municipalité ne veut plus l'accueillir.

Dans sa grande tradition, Bernie Ecclestone estime que la meilleure défense est l'attaque. Il n'y va donc pas par quatre chemins pour expliciter son point de vue à la radio locale 3AW: "Je n'ai jamais traité avec ce maire. Nous en avons eu quelques uns. Je ne sais donc plus qui est qui mais je parie que je m'occuperai de ce genre de choses bien longtemps que lui sera maire de Melbourne."

Il n'a ainsi pas la moindre intention de réduire les frais d'organisation demandée à la ville puisqu'il sait pertinement que de nombreuses autres villes seraient heureuses de l'accueillir pour un prix encore supérieur à ce qui est versé par Melbourne. Il a donc laissé la porte ouverte pour une fin prématurée du contrat qui le lie avec la ville jusqu'en 2015 : "Si le maire pense que je suis excentrique, je peux certainement l'aider à lui prouver que je suis excentrique. S'il n'est pas content du Grand Prix d'Australie, s'il veut annuler le contrat, nous serions heureux d'en discuter. Il n'y a pour l'instant pas de raison pour nous d'arrêter. S'il veut mettre fin au contrat, il devrait s'adresser à quelqu'un de chez nous."

Il faut dire que les chiffres avancés par Ron Walker, le directeur de l'épreuve, vont dans le sens que nous avions exposés pour Montréal : la Formule 1 est un événement pour une ville comme Melbourne de par les recettes touristiques importantes engendrées. Ainsi "les bénéfices économiques sont de 160 millions de dollars australiens. Tous les hôtels, tous les restaurants de M. Doyle font de bonnes affaires. Et bien sûr, il y a 18 millions en revenu provenant des taxes. Le profit est énorme pour Melbourne." De plus, il dément les projections d'un déficit de l'épreuve en tant que telle qui atteindrait 70 millions de dollars australiens à l'horizon de la fin du contrat actuel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article