Dubai n'aura pas son parc d'attractions de F1

Publié le par Matthieu Piccon

Ferrari - Ferrari World Abu DhabiFace à la concurrence du Ferrari World et de la crise économique, Dubai a tiré un trait définitif sur la construction d'un parc d'attractions autour de la F1.

Le projet avait annoncé en fanfare lors du Grand Prix de Chine...2005. Il devait alors être l'un des emblèmes de la Motor City que l'Emirat souhaitait construire. Mais il a été retardé depuis 2009 et la crise économique, qui a fortement frappé la capitale économique des Emirats Arabes Unis.

Aujourd'hui, le projet est définitivement arrêté puisque les dirigeants locaux souhaitent désormais apporter une touche davantage pédagogique au parc d'attractions qu'ils veulent construire au même endroit, comme l'a expliqué à Arabian Business Ahmed Khalaf Obaid Bin Touq Al Marri, le directeur d'Union Properties, qui gère le projet : "A l'heure actuelle, nous nous concentrons davantage sur les enfants et notre idée est de mélanger dans le parc d'attractions à la fois le divertissement et l'éducation en apportant quelque chose de nouveau aux parcs d'attraction. Non seulement les touristes vont venir mais ils vont également apprendre quelque chose."

Il faut dire que le Ferrari World d'Abu Dhabi comble pour la région depuis près de trois ans le besoin de sensations fortes liées à la F1 et un nouveau parc d'attractions sur le même thème à seulement quelques heures de route aurait risquer de nuir aux deux projets. Or depuis qu'Abu Dhabi, grâce aux fonds tirés de sa manne pétrolière, ne compte certainement pas aider son voisin mais néanmoins concurrent à nuire à ses propres intérêts.

C'est ce qu'explique, dans le journal local The national, Ian Albert, le directeur régional de Colliers International Middle East, qui est impliqué dans de nombreux développements touristiques de Dubai : "C'est dommage que le parc d'attractions ne soit pas allé au bout. Cela aurait été un plus dans la variété et la profondeur des offres de Dubai. Mais Abu Dhabi a remplacé la demande aux Emirats Arabes Unis pour un parc d'attraction autour des sports automobiles avec Ferrari Wolrd. La piste de l'autodrome de Dubai est toujours là et utilisable et sera utile pour la ville lorsque le marché touriste s'améliorera, même si c'est dommage qu'il ne soit pas utilisé à 100% de son potentiel."

Néanmoins, cette affaire n'est pas perdue pour tout le monde. En effet, pour avoir le droit de nommer son potentiel parc d'attractions F1-X, Union Properties avait dû signer un accord avec la FOM de Bernie Ecclestone. Union Properties a ainsi déclaré à la Bourse de Dubai : "Au cours de l'année, le conseil d'administration a revu la valeur portée par cet actif intangible. Selon leur opinion, comme le parc d'attractions autour de la Formule Un n'a pas été lancé, l'entreprise a décidé d'annuler l'accord entre les deux entreprises, ce qui signifie que les frais non remboursables ont été complètement versés."

La somme de ces frais non remboursables atteint tout de même dix millions de dollars, qui alimentent directement les bénéfices de la FOM mais qui ne comptent pas dans le calcul des primes aux écuries puisqu'ils sont en dehors du strict calendrier du sport.

 

Commenter cet article