Dubai investit dans Lotus

Publié le par Matthieu Piccon

Lotus--Emaar.pngDeux mois après l'ouverture de son capital, Lotus vient de signer un contrat de deux ans avec Emaar, la compagnie d’investissement commercial et résidentiel de Dubaï.

Les dirigeants de Lotus ont clairement mis le cap sur le Moyen-Orient dans leur recherche de fonds puisque le fonds d'investissements, qui a pris 35% du capital en juin, est en partie liée à Abu Dhabi, la capitale des Emirats Arabes Unis.

Aujourd'hui, c'est donc sa rivale de Dubaï qui fait son arrivée en F1, à travers son bras armé dans l'immobilier. Emaar s'est rendu célèbre par la construction du Burj Khalifa, la plus grande tour du monde, et Dubaï Mall, l'un des plus vastes centres commerciaux.

Eric Boullier, le directeur de l'écurie, en profite donc pour réaffirmer que son écurie boxe désormais dans la cour des grandes écuries : "Nous sommes ravis d’entamer cette nouvelle relation avec Emaar Properties, surtout que les Emirats ont été un endroit propice pour nous avec la victoire de Kimi Räikkönen au Grand Prix d’Abou Dhabi 2012. Ce succès a définitivement consacré Lotus F1 Team comme une des équipes de pointe de la Formule 1 et nous avons prolongé nos grandes performances cette saison. A travers ce nouveau partenariat avec le promoteur de projets aussi emblématiques que le Burj Khalifa et le Dubaï Mall, nous espérons un soutien particulier lorsque nous courrons de nouveau aux Emirats cette année. Nous sommes aussi impatients de voir comment ce partenariat va accentuer la valeur de la marque Lotus F1 Team.

Ce message est donc destiné aux traditionnels médias mais est également une déclaration forte en interne. En effet, le principal challenge de l'écurie pour la fin de la saison est de parvenir à convaincre Kimi Raikkonen de rester à Enstone. Dans son style traditionnel que nous avait expliqué Stéphane Samson, son directeur marketing, l'écurie a, en effet, salué à sa façon sur Twitter la nomination de Daniel Ricciardo chez Red Bull : elle a posté une photo avec les logos de Red Bull, Lotus et Ferrari, sur laquelle celui de Red Bull est barré d'une croix rouge et le commentaire "#OneDown" ("un de moins").

Avec l'annonce de son partenariat biannuel avec un fonds d'investissements puissant, Gérard Lopez souhaite donc montrer qu'il bénéficie des fonds nécessaires pour pouvoir répondre aux attentes de son pilote numéro 1.

Publié dans Lotus, Sponsors, Emaar, Dubai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article