CVC tente de racheter IMG

Publié le par Matthieu Piccon

Paddock Magazine - Bernie Ecclestone, Donald-MackenzieLe principal actionnaire de la F1 multiplie les partenaires pour faire une offre à deux milliards de dollars sur IMG, spécialiste de la gestion de carrière de sportifs. Cela pourrait avoir un impact sur l'avenir de la F1.

Forstmann Little, le fonds d'investissement propriétaire de l'agence depuis 2004, a décidé de le mettre en vente à la suite de la mort de son fondateur Teddy Fortsmann en novembre 2011. La plus-value devrait être très signficative puisqu'il avait payé 750 millions de dollars il y a neuf ans alors que les négociations actuelles porteraient entre 2 et 2,5 milliards de dollars.

L'un des candidats pour les enchères lancées depuis le début du mois est CVC, que les fans de F1 connaissent pour être le principal actionnaire de ce sport. Celui-ci s'entoure d'importants partenaires financiers pour mettre en place son offre. A l'origine, les fonds souverains de Bahrain, Mumtalakat, et d'Abu Dhabi, Abu Dhabi Investment Authority, étaient associés au projet mais la présence du second cité semble désormais plus incertaine. Selon les informations de Sky News, il semblerait que CVC ait rajouté à son pool de partanaires, The Chernin Group dirigée par Peter Chernin, un ancien directeur de News Corp et qui est soutenu par des fonds qataris et américains.

La présence de CVC et de Mumtalakat dans la liste des candidats au rachat d'IMG est intéressante à plus d'un titre. En effet, Mumtalakat est depuis de nombreuses années un des principaux actionnaires de McLaren. Son implication en F1 est donc très importante. Pour CVC, la logique d'un tel rachat serait de pouvoir bénéficier d'un véhicule dans lequel placer sa participation dans la F1.

En effet, CVC cherche depuis de nombreux mois à céder sa participation. Le chemi privilégié jusqu'à présent a été l'introduction du sport à la Bourse de Singapour. Cependant, ce processus est bloqué depuis un certain temps maintenant, notamment à cause des conditions sur les marchés financiers. Mais surtout les dirigeants du fonds d'investissements sont gênés par les poursuites judiciaires en Allemagne à l'encontre de Bernie Ecclestone. L'inconvénient d'avoir une société côtée est également de devoir publier des chiffres détaillés tous les  trimestres, ce qui n'est pas forcément la grande spécialité des négociations dans ce domaine.

Racheter IMG pourrait alors permettre de placer la F1 sous l'ombrelle de ce spécialiste du sport business, qui a été choisi comme consultant dans la gestion des stades pour la Coupe du monde 2022 au Qatar tout comme ceux de Wembley et de Maracana. Cela ne manquerait pas de faire monter la valeur de cet actif et une vente groupée dans quelques années se traduirait certainement par une nouvelle plus-value pour le fonds d'investissements. L'avantage pour le sport serait d'être désormais détenu par des spécialistes du sport plutôt que par des financiers davantage motivés par les retours sur investissements que l'intérêt du sport en tant que tel.

Néanmoins, la compétition pour racheter IMG devrait être féroce puisque d'autres spécialistes du secteur sont sur les rangs. On compte ainsi Creative Artists Agency et Silver Lake, deux spécialistes de la gestion d'acteurs d'Hollywood, mais également des fonsd d'investissements comme KKR. Au total, ce sont dix candidats qui ont réussi à franchir la première barrière d'enchères. La bataille ne fait donc que commencer.

Commenter cet article