CVC rembourse une partie de la dette souscrite pour l'achat de la F1

Publié le par Matthieu Piccon

Toyota - 1er virageLa crise financière ne fait pas que des malheureux : CVC, le fonds d'investissement qui a pris le contrôle de la F1 en 2006, a profité de la baisse des taux d'intérêts pour rembourser une large partie de sa dette évaluée à 2,8 milliards de dollars.

Ainsi le Sunday Telegraph annonce, via Christian Sylt et Caroline Reid (les deux journalistes auteurs de l'ouvrage de référence Formula Money), que Bernie Ecclestone lui a confirmé que la majorité de la dette souscrite pour l'achat de Delta Topco, la société basée à Jersey qui détient les droits commerciaux de la Formule Un a été remboursée.

Il faut dire que CVC avait utilisé la technique dite du "leverage buyout" pour devenir le propriétaire de l'entreprise alors détenue par la banque bavaroise BayernLB. Cela signifie que la dette souscrite sera remboursée grâce aux cash flow créés par la Formule 1 après le rachat. La structure de cette dette comprenait 550 millions de dollars auprès de Lehman Brothers et 2,3 milliards de dollars auprès de Royal Bank of Scotland (également largement présent en Formule 1 en tant que sponsor majeur de Williams).

Or cette dette a été contractée en 2006 lorsque les taux d'intérêt étaient au plus haut. Il y avait alors de fortes inquiétudes que le modèle économique de la Formule 1 ne soit remis en cause puisque les intérêts à verser étaient très importants tandis que les revenus s'amenuisaient avec le départ des constructeurs Honda, Toyota et BMW en 2008 et 2009. Ainsi le prix de la dette de la Formule Un a connu de très fortes variations entre mars 2009 (50 pences) et août 2009 (82,5 pences).

Mais si une partie des revenus liés aux écuries s'est effrité ces dernières saisons, Bernie Ecclestone a fait augmenter le nombre de courses. L'an passé, un nouveau record de 19 épreuves avait été atteint avec l'addition de la Corée du Sud. De nombreux contrats ayant également été renouvelés à la hausse, cela a permis de faire monter les revenus liés aux courses de 20% pour atteindre 535 millions de dollars.

Un nouveau record de courses devait être établis avec l'arrivée de l'Inde, ce qui aurait porté le nombre dépreuves à 20. Néanmoins, les événements politiques à Bahrain ont contraint un report de l'épreuve à une date qui n'a pas encore été fixée. Le record pourrait ne donc pas être battu cette saison, même s'il est peu probable que Bernie Ecclestone renonce si facilement à 40 millions de dollars...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article