Craig Pollock candidat à la fourniture de moteurs à partir de 2013

Publié le par Matthieu Piccon

Renault - RS27En 1999, Craig Pollock avait racheté Tyrell pour former BAR afin que son protégé Jacques Villeneuve bénéficie de sa propre écurie. En 2013, il pourrait profiter du changement de réglementation moteurs pour effectuer un retour dans les paddocks en tant que fournisseur de moteurs.

Le débat autour du moteur de 2013 bat actuellement son plein dans les paddocks. En effet, Ferrari n'a pas caché que construire un quatre cylindres était tout simplement contre-nature pour une entreprise qui n'en a jamais fabriqué depuis sa création.

Depuis, Luca di Montezemolo essaye de rallier les autres motoristes à son point de vue, surtout que Bernie Ecclestone craint également que le bruit produit par ces moteurs nouvelle génération ne soit pas conforme aux attentes des spectateurs et amateurs de belles mécaniques.

Pourtant, cette nouvelle réglementation pourrait séduire d'autres motoristes, actuellement absent de Formule 1. Ainsi on prête à Volkswagen des intentions de se lancer dans le grand bain, surtout que la voiture du peuple vient d'annoncer que la Polo R serait inscrite officiellement en WRC à partir de... 2013. De là à penser qu'une marque comme Audi pourrait également faire son arrivée en F1 la même année...

Le projet porté par Craig Pollock, révélé par nos confrères d'Autosport, consiste à construire une nouvelle entitée en partant de zéro mais en s'entourtant de personnalités importantes dans le domaine. En premier lieu, il est parvenu à convaincre Christian Contzen, l'architecte des V10 Renault au début des années 1990 et qui a été l'un des grands artisans du retour du Renault F1 Team en 2001. Il s'est également attaché les services de Jean-Pierre Boudy, qui était présent lors des premiers prototypes de moteurs turbo chez Renault dans les années 70. Il a également été de l'aventure Peugeot au Mans.

L'objectif de PURE (qui signifie Propulsion Universelle et Recuperation d'Energie) est de valider en F1 des technologies qui peuvent alors être appliquées dans d'autres industries, domaine dans lequel des écuries comme McLaren ou Williams sont devenues expertes au cours des dernières années. Craig Pollock détaille ainsi son intention : "La vision de PURE est d'être un leader dans le développement de la prochaine génération d'ensemble moteurs, qui doit répondre aux exigeances d'un environnement plus propre. Le changement de réglementation moteur de la F1 en 2013 offre à PURE une plate-forme immédiate pour tester et valider des technologies futures pour les appliquer dans d'autres industries."

Pour convaincre les écuries de le rejoindre, Craig Pollock a reçu un accueil très favorable de la part de Jean Todt, le président de la FIA, qui déclare : "Nous souhaitons la bienvenue à PURE en Formule 1. Les changements de réglementation pour 2013 ont été mis en place pour offrir à la Formule 1 des technologies moins chères, plus vertes et plus économes en carburant. Nous souhaitons le meilleur à PURE pour le développement de moteurs en règle avec la réglementation de la FIA."

Le président de la FIA souhaite ainsi se servir de la structure de Craig Pollock comme d'un levier dans ses négociations avec les autres motoristes en place afin qu'ils ne remettent pas en cause sa décision de passer aux quatre cylindres. L'ancien manager de Jacques Villeneuve va donc assister dès maintenant aux réunions sur le sujet et prévoit de se rendre au Grand-Prix d'Espagne pour commencer des discussions directes avec les écuries.

Publié dans Moteurs, Craig Pollock, Pure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article