Coulthard conservera son contrat avec Red Bull

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull - David CoulthardLorsque l'officialisation de sa promotion au rang de commentateur de la BBC a été annoncée, des questions se sont posées sur l'avenir de David Coulthard au sein de Red Bull. La réponse est parvenue aujourd'hui : le pilote écossais conservera son contrat qui le lie avec les champions du monde en titre.

Les enjeux économiques n'étaient, en effet, pas neutres pour l'ancien pilote puisque ce contrat de consulting auprès de Red Bull est estimé à quatre millions de livres sterling par an. Dans ces conditions, on comprend qu'il se soit assuré de pouvoir conserver ce salaire tout en prenant de plus importantes fonctions au sein de la BBC. Celle-ci a fait savoir au Sunday Mail que "David Coulthard n'aura pas à abandonner ou suspendre ses liens avec Red Bull au profit de l'impartialité. Nous avons toujours été au courant de ses relations en hors antenne, ce qui a été le cas ces deux dernières années. Nous allons continuer à faire en sorte que cette relation ne compromette pas le résultat final. Nous prenons des mesures que aucune relation hors antenne que notre présentateur puisse compromette les activités à l'antenne."

Il serait intéressant que ces mesures soient détaillées. En effet, quand on connait les relations de l'Ecossais avec un pilote comme Michael Schumacher ou ses années de rivalité avec Ferrari, il lui faudra beaucoup d'habileté pour ne pas laisser ses émotions le guider en cas de controverse en piste impliquant son employeur de facto et un de ses concurrents.

Etant donné que la BBC reste une chaîne publique, le débat n'a pas manqué d'animer les personnalités politiques de tous bords qui voient dans le sujet une manière intéressante d'essayer de se mettre sur le devant de la scène. Ainsi Pauline McNeil, la porte-parole du Labour pour la culture déclare : "David Coulthard est une grosse prise pour la BBC mais ils doivent s'assurer que les règles s'appliquent à tout leur personnel. Les règles doivent être les mêmes pour tous: il ne peut pas y avoir d'exception pour des individus si l'on veut maintenir l'impartialité."

Son homologue chez les conservateurs écossais va dans le même sens en affirmant que "tout intérêt commercial que des gens comme M. Coulthard peuvent avoir doivent être totalement transparents. Ces intérêts doivent au moins être rendus publiques pour que nous connaissions ses relations lorsqu'il travaille pour le secteur public à la BBC."

Après l'intrusion de la défaite de Ferrari sur la scène politique italienne, voici la nomination d'un commentateur commenté par toute la classe politique britannique. Par contre, en France, le sujet reste très loin des conversations pour envisager un potentiel retour du Grand-Prix national...

Publié dans Red Bull, David Coulthard

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article