Cosworth est mis en vente

Publié le par Matthieu Piccon

HRT - moteurs CosworthFaute de pouvoir être introduit sur les marchés financiers à cause de l'actuelle crise de l'Euro-zone, les propriétaires de Cosworth ont décidé de mettre en vente le célèbre motoriste britannique.

Tim Routsis, le PDG du fournisseur de moteurs de Marussia et de HRT, a ainsi déclaré au Times : "Nous avons tout mis en pause depuis 18 mois et le conseil d'administration a décidé que nous ne pouvions plus attendre plus longtemps car cela risquerait de nous faire perdre notre élan."

Depuis novembre 2004, les deux propriétaires actuels sont Gerry Forsythe et Kevin Kalkhoven, deux anciens poids lourds de l'IndyCar, qui se sont reconvertis en capital-risqueurs. Ils en sont désormais arrivés au point où ils ont besoin de fonds extérieurs pour que Cosworth puisse poursuivre son développement.

Le motoriste, longtemps associé et détenu par Ford, a une longue et riche histoire en F1 puisqu'il fut présent sans interruption entre 1963 et 2006. Cela se traduisit par 10 titres de champion du monde Pilotes et 13 Constructeurs pour un total de 176 victoires en Grand-Prix. Néanmoins, depuis son retour en 2010, les résultats n'auront pas été à la hauteur de ce prestigieux héritage. Ainsi de ses quatre clients initiaux, Williams, Lotus, HRT et Marussia, seuls les deux derniers sont encore clients deux ans plus tard puisque les deux premiers sont depuis partis chez Renault.

Se pose désormais la question de la pérennité de la présence de Cosworth en F1 au-delà de 2013 puisque la réglementation moteur va alors fondamentalement changer, ce qui représente donc des investissements massifs. En septembre dernier, Kim Spearman, le directeur général de l'activité F1, déclarait à Autosport : "Nous sommes prêts à fournir des moteurs pour 2014. Nous avons eu des discussions initiales avec certaines personnes et je pense que d'ici la fin de septembre, nous aimerions savoir où nous en sommes. Mais je ne pense pas que tout doive être finalisé d'ici là. Nous pouvons attendre encore un peu."

Cependant, il semble très improbable que Cosworth soit en mesure de créer un tout nouveau moteur en si peu de temps alors que les grands constructeurs (Ferrari, Mercedes, Renault) sont déjà en phase de tests intiaux. Un nouvel entrant, PURE, se heurte d'importantes difficultés financières qui l'ont poussé à mettre en pause son programme de développement.

Cela devrait donc conduire le motoriste à se concentrer sur ses nouvelles activités, en tête desquelles l'aéronautique. Cela pourrait pousser un acteur comme Rolls-Royce, l'un des plus gros motoristes d'avions au monde, à s'intéresser au rachat d'une structure dont il est déjà l'un des principaux clients. C'est désormais la tâche de la banque suisse UBS de trouver des repreneurs intéressés et de finaliser l'accord de rachat.

Publié dans Moteurs, Cosworth

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article