Corée : pas encore d'homologation de la FIA

Publié le par Matthieu Piccon

Red Bull - travauxL'Asie est sensée accueillir une nouvelle épreuve du championnat du monde de F1 en 2010 : après le Japon, la Malaisie, Singapour et la Chine, la Corée du Sud doit obtenir à son tour son épreuve.

Pour ce faire, elle a signé un contrat de 264 millions de dollars avec Bernie Ecclestone pour une durée de sept ans et une option sur cinq éditions supplémentaires. A cette somme, il faut bien entendu ajouter les 150 millions de dollars nécessaires à la construction du circuit, dessiné par l'architecte Herman Tilke, à proprement parlé.

Mais encore faudrait-il que le circuit soit homologué par la FIA, ce qui n'est pas encore le cas alors que l'épreuve est prévue pour le 24 octobre 2010. Les travaux sont dans les délais mais, à l'heure actuelle, toutes les infrastructures capables d'accueillir les participants et les spectateurs ne sont pas encore conformes aux standards de la F1. Les choses devraient néanmoins se régulariser au cours de l'année à venir.

En tout cas, la création de ce circuit, situé à 400 kilomètres au sud de Seoul, crée des vocations dans le pays. Ainsi deux fournisseurs coréens ont manifesté leur intérêt pour remplacer Bridgestone comme fournisseurs de pneumatiques, à partir de 2011. Kumho et Hankook pourraient ainsi déposer une proposition alors que les dirigeants de la F1 envisagent de revoir à la baisse le nombre de pneumatiques à fournir lors de chaque épreuve afin de faire baisser les dépenses de près de 100 millions de dollars par an. Ce changement a pour objectif de convaincre le manifacturier japonais de renouveler son contrat au-delà de 2010.

Une décision sur ce sujet devrait être prise lors d'une réunion le 22 janvier prochain.

Publié dans Circuits, Corée du Sud, Yeongam, FIA

Commenter cet article