Chandhok dément être soutenu par Jaypee Group

Publié le par Matthieu Piccon

HRT---Karun-Chandhok--2-.jpgKarun Chandhok a tenu à préciser aujourd'hui que son volant au sein d'HRT n'était pas lié à Jaypee Group, le conglomérat qui est en train de mener les travaux nécessaires pour la construction du circuit, dessiné par Hermann Tilke, qui va accueillir le Grand-Prix d'Inde en 2011.

Si l'obtention de ce baquet n'a été rendue possible que par les cinq millions de dollars qu'il apportait avec lui, elle n'est pas liée aux conseils qu'il peut apporter avec son père, qui est officiel au sein de la FIA, au promoteur du circuit : "Ils n'ont eu aucune influence pour sécuriser mon volant. Mon père et moi les connaissont et les conseillons sur différents aspects du projet pour 2011 mais, pour l'instant, cela n'a aucun rapport avec mon volant."

Le pilote indien se garde donc bien fermer la porte au conglomérat au cas où celui-ci voudrait assurer la promotion de son épreuve au cours de la saison actuelle. Ce moyen avait été utilisé par Bahrein avec l'écurie Jordan en faisant apparaître un message différent à chaque course pour accroître l'image de marque du pays avant qu'il ne fasse son apparition au calendrier le 4 avril 2004 (04/04/04).

Par contre, il reconnaît que sa carrière doit beaucoup au grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone : "une semaine avant les essais (en 2006), Bernie Ecclestone m'a averti qu'il avait pu m'obtenir un accord avec (l'écurie de GP2) Durango, ce qui a totalement relancé ma carrière." Enfin "relancé" est peut-être un grand mot quand on regarde de plus près ses résultats : 15ème en 2007, 10ème en 2008, et 18ème en 2009 ! Mais comme l'avait dit son directeur, Colin Kolles, lors de la présentation officielle : "L’Inde est un grand pays. Ce sera génial pour le sport d’avoir un pilote indien sur la grille pour le premier Grand Prix d’Inde."  Dans ce cas...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article