Caterham : Kamui Kobayashi revient, Marcus Ericsson arrive

Publié le par Matthieu Piccon

GP2---Marcus-Ericsson.jpgAprès l'annonce du départ de Charles Pic et de Giedo van der Garde, voici l'heure de l'annonce de leurs remplaçants : il s'agit du populaire Kamui Kobayashi et du rookie Marcus Ericsson. Le plateau 2014 est désormais complet !

Le purgatoire n'aura donc duré qu'un an pour le pilote japonais : à l'issue de la saison 2012, Sauber préférait faire venir Esteban Gutiérrez et Nico Hülkenberg. Pour conserver une place en F1, il lance alors un appel aux dons auprès de ses nombreux fan japonais. Cela n'avait pas été suffisant pour 2013 et il s'était donc tourné vers Ferrari pour devenir pilote en GT. Il y a réalisé de solides performances qui lui ont permis de rester dans les radars de la F1.

Aujourd'hui, il revient donc en F1, certes à un moindre niveau que lors de son premier passage, chez Toyota (deux courses), puis Sauber. Il a pu compter sur les fonds collectés au cours de sa campagne de dons, qui aurait totalisée six millions d'euros. Il n'a ainsi pas manquer de les remercier : "Pour moi, c'est un grand honneur que l'équipe m'ait engagée sur la base de ma valeur que je peux apporter en terme de compétition et l'expérience que j'ai. Je suis donc heureux d'être en mesure de faire cette annonce aujourd'hui. Je vais faire de mon mieux pour mener l'équipe et travailler autant que possible pour atteindre nos objectifs. Je souhaite égalment remercier tous les fans qui ont fait des dons à KAMUI SUPPORT. Leur donc et leur geste me donnent davantae de force pour revenir me battre. Je suis ravi que l'argent qu'ils ont rassemblé non seulement m'aide mais va également aider Caterham à progresser cette année. Tous ceux qui m'ont aidé avec KAMUI SUPPORT vont courir avec moi en 2014 et cela me rend très fier."

Mais Kamui Kobayashi apporte également l'intérêt de présenter une nationalité japonaise. Cela pourrait avoir une valeur non négligeable aux yeux de Tony Fernandes, le propriétaire de l'écurie. En effet, celui-ci est en train de développer sa filiale japonaise de sa compagnie aérienne, Air Asia. Etre en mesure de disposer d'un représentant local pour en faire la promotion ne sera qu'un plus, surtout que l'homme d'affaires est un spécialiste des opérations croisées entre ses différentes participations.

De plus, si Kamui Kobayashi a été en mesure de ne pas apporter une contribution financière si importante, c'est qu'il va être secondé par un pilote aux poches très profondes. Ainsi Marcus Ericsson dispose depuis de nombreuses années du soutien de l'entreprise suédoise Volito Aero. C'est elle qui lui avait déjà permis de réaliser quatre saisons en GP2. Il y a remporté trois courses et est monté en puissance au cours de la saison 2013, en obtenant la 6ème place au championnat avec l'écurie française Dams.

Celui-ci a donc déclaré : "Après une bonne pause à la maison à Noel, le dur travail a déjà commencé. Ma condition physique a toujours été bonne mais j'ai travaillé encore plus depuis que les discussions ont commencé avec Caterham. Je vais être présent à l'usine de Leafield autant que je le peux avant les essais en Espagne et à Bahrain afin de jouer un rôle actif dans la compréhension de la voiture 2014 et sur ce qui est nécessaire pour débloquer sa performance. Nous avons beaucoup de travail devant nous mais c'est excitant. L'équipe et moi sommes prêts."

Derrière les deux titulaires, la concurrence sera vive. En effet, Alexander Rossi a été confirmé dans ses fonctions en tant que pilote de réserve et sera toujours titulaire en GP2, au sein de la structure détenue par Caterham. Il devra confirmer les progrès montrer au cours de la saison 2013 s'il veut espérer devenir titulaire en F1 en 2015. Il devra également se mefier du nouveau venu, qu'est Robin Frinjs. Celui-ci n'avait pas été retenu par Sauber faute de budget suffisant, malgré un fort potentiel. En tant que pilote de réserve, il va avoir l'opportunité de rouler tant dans le simulateur de l'équipe que lors de certaines séances d'essais, ce qui lui était impossible à Hinwil.

Cyril Abiteboul, le directeur de l'écurie, a ainsi déclaré : "Robin est une autre addition à notre écurie de pilotes et il arrive en tant que l'un des meilleurs talents qui existe : regarder comment il a dominé les deux séries soutenues par Renault en 2012 et 2013 comme preuve évidente. Il a remporté la Formule Renault 2.0 en 2011, avec cinq victoires. Il a ainsi ensuite gagner en Formule Renault 3.5 en 2012, en remportant trois victoires supplémentaires. Il a la vitesse pure et il a largement impressionné nos ingénieurs lors de ses séances dans notre simulateur. Pour faire simple, il a le talent pour atteindre le sommet de notre sport. Il sera notre réserve à toutes les courses où Alexander sera concentré sur le GP2. Il va avoir un certain nombre d'essais en F1 au cours de l'année, ce qui va lui permettre de s'immerger en F1 et l'aider à comprendre ce qu'il doit faire pour être au plus haut niveau."

Commenter cet article