Canal+ investit 10 millions d'euros dans ses commentateurs F1

Publié le par Matthieu Piccon

Canal----equipe-2013.jpgA deux semaines du début de la saison, Canal+ a dévoilé son équipe dédiée à la F1. On y retrouve des têtes connues comme Thomas Sénécal et Julien Fébreau mais également Jacques Villeneuve et Alain Prost.

Le trio de commentateurs pendant le Grand Prix sera donc mené par Thomas Sénécal, qui avait officié sur Automoto, entouré de Jacques Villeneuve et de Julien Fébreau. Celui-ci avait fait ses armes à la radio, chez RMC puis Europe 1, avant de basculer dans l'écrit, à L'Equipe, lorsque la radio a arrêté la diffusion de la F1 en direct.

Le champion du monde 1997 aura donc des week-end de course chargés puisqu'il officiera également auprès de Sky Italia. Il l'a confirmé à Eurosport.com : "Je vais respecter cet engagement. Les deux tâches ne sont pas incompatibles. J’interviendrai en tant d’expert après la séance de qualifications et la course, alors qu’à Canal +, je serai dans la cabine des commentateurs pour décrire en direct toute l’action sur la piste." Il sera intéressant de voir si ses déclarations en direct à la télévision seront aussi corrosives que lorsqu'il tentait de faire des sorties médiatiques afin de se remettre sur le devant de la scène lors de ses recherches de sponsors pour percer en Nascar.

Comme nous l'avions vu lors de notre interview exclusive avec Jean-Michel Jalinier, le PDG de Renault Sport F1, l'un des élémets les plus attendus par les différentes entreprises qui investissent en F1 est le magazine diffusé en clair. Celui-ci sera animé chaque dimanche soir, avant le Canal Football Club, par Thomas Thouroude avec Margot Lafitte et Jean-Louis Moncet. Ce dernier est donc le seul élément du line-up mis en place jusqu'à présent par TF1 à avoir été recruté par Canal+.

Canal+ a également attiré un autre champion du monde en la personne d'Alain Prost. Celui-ci ne sera présent à l'antenne qu'à l'occasion de certaines courses. Il sera intéressant de voir le ton qu'il utilisera alors qu'il est désormais officiellement un ambassadeur de Renault. Il pourrait donc être limité dans ses déclarations et commentaires, en particulier par rapport à des pilotes et écuries motorisées par le Losange.

Au total, c'est donc près d'une vingtaine de commentateurs, experts et techniciens qui seront présents sur les 19 courses de la saison. Cela a naturellement un coût, qui équivaut à près d'un tiers de la facture réglée à Bernie Ecclestone, qui atteint 29 millions d'euros. Pour Cyril Linette, le directeur des sports de la chaîne, cet investissement est nécessaire pour atteindre le niveau de qualité nécessaire pour justifier les 40 euros par mois que les fans de F1 français vont devoir débourser : "C'est beaucoup d'argent, mais cela correspond à notre volonté de faire monter en gamme l'offre sport de Canal+. Nous avions envie depuis longtemps d'offrir ces courses à nos abonnés, et il faut maintenant assurer l'offre éditoriale la plus sexy et la plus sympa."

Publié dans Media, Canal+

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article