Campos pourrait vendre son écurie

Publié le par Matthieu Piccon

HRT---Bruno-Senna--4-.jpgLes craintes de Bernie Ecclestone pourraient se concrétiser. Ainsi le grand argentier de la F1 déclarait au mois de décembre qu'il craignait que, parmi les quatre nouvelles écuries, deux pourraient ne pas faire leurs débuts. Il ciblait clairement Campos-Meta et USF1, qui ont fait que très peu de déclarations et de démonstrations de l'avancement de leur projet.

Aujourd'hui, il semblerait qu'Adrian Campos soit prêt à céder tout ou partie du capital de son écurie afin de lui donner une chance de s'aligner au Grand-Prix de Bahrein, dans un peu plus de deux mois. Une source interne a ainsi déclaré : "Ce n’est un secret pour personne que nous n’avons pas le budget requis. Et le temps file rapidement. Si nous pouvons trouver un bon investisseur, nous pourrions leur vendre une partie de l’écurie. Si cela s’avère être nécessaire, nous vendrons toute l’équipe, mais les conditions de vente doivent être correctes."

Voilà qui ne doit pas rassurer Bruno Senna qui a d'ores et déjà signé avec l'écurie espagnole. Afin de montrer sa volonté à toute épreuve d'être en F1, il avait déclaré lors de sa signature qu'il ne serait pas payé pour courir en 2010 mais qu'il n'apporterait pas non plus une partie du budget : "J'ai trouvé un accord avec Campos, car ils croient en moi et aussi parce qu'ils pensent que mon nom leur apportera quelques sponsors. Je suis ici parce que j'ai une confiance totale en Adrian Campos. J'ai discuté avec toutes les équipes, à l'exception de Ferrari, et toutes m'ont demandé une contribution financière de cinq millions d'euros." Si le soutien d'Embratel, l'opérateur téléphonique brésilien, est assuré, celui du pétrolier Petrobras a quant à lui été démenti. Il semblerait que le seul nom du neveu de Magic Ayrton ne suffise pas...

Selon le site Autosport.com, Tony Teixeira, qui a constitué la Coupe du Monde Automobile des Nations A1GP, serait sur les rangs pour investir. Il s'était déjà montré très intéressé par plusieurs achats ces dernières années, sans jamais concrétisé : il s'était fait devancé sur la ligne en même temps que Vijay Mallya pour reprendre l'écurie Spyker (devenue depuis Force India), Ross Brawn s'était montré suffisamment abile pour lui ravir le rachat de Honda (devenue Brawn GP, puis Mercedes GP). Il s'était également vu éconduire en novembre 2008 lorsqu'il s'était montré intéressé par le rachat de Toro Rosso mais son statut d'écurie-cliente de Red Bull avait été rédhibitoire. Cette fois-ci, l'homme d'affaires sud-africain pourrait enfin toucher au but !

Publié dans HRT, Campos Meta

Commenter cet article