Avenir incertain pour le Grand-Prix de Turquie

Publié le par Matthieu Piccon

Brawn GP - Istambul ParkL'édition 2010 pourrait bien être la dernière du Grand-Prix de Turquie en F1. Bien sur, derrière une telle déclaration, il ne peut y avoir que Bernie Ecclestone, le grand argentier. En effet, selon les médias locaux, Ecclestone aurait demandé à doubler le prix d'inscription demandé au circuit d'Istambul.

L'épreuve est sur la selette en raison des très faibles ventes de billets. C'était tellement criant en 2009 que les organisateurs ont mis de vastes draps noirs pour cacher des tribunes entièrement vides. Au total, seulement 36.000 billets de trois jours ont trouvé preneur alors que la capacité maximale est de 136.000 spectateurs ! Evidemment, cela ne pouvait pas plaire à Bernie Ecclestone pour qui le nombre de spectateurs et de téléspectateurs importe au plus haut point.

C'est la raison pour laquelle l'Anglais a décidé d'envoyer une lettre à Faruk Nafiz Özak, le ministre turc chargé des événements sportifs, lui signifiant les termes que le gouvernement turc devra accepter pour conserver son épreuve au-dela de 2010 alors que le contrat initial devait prendre fin en 2011. N'aimant pas faire les choses à moitié, la somme demandée passerait tout simplement de 13,5 millions de dollars à 26 millions. Les dirigeants turcs devront se décider vite puisque l'ultimatum ne court que jusqu'à la fin du mois de décembre. A titre de comparaison, Silverstone vient de signer un contrat de 12 millions de livres pour 2010 mais avec une clause d'augmentation de 5% par an sur 17 ans !

Bernie Ecclestone avance en terrain (presque) conquis puisqu'il sait que de nombreux pays non présents au calendrier son près à dépenser encore plus pour s'offrir une vitrine mondiale. La Turquie est arrivée en F1 en 2005 et, à l'époque, avait fait de somptueuses dépenses pour plaire à Ecclestone, faisant notamment appel à l'architecte Hermann Tilke. Il est l'un des rares nouveaux circuits à présenter un intérêt sportif avec son désormais virage 8 qui a quatre points de corde différents. On ne peut pas en dire de même pour toutes les épreuves qui ont fait leur apparition ces dernières années...

Publié dans Circuits, Turquie, Istambul

Commenter cet article