Autonomy rejoint Mercedes GP

Publié le par Matthieu Piccon

Mercedes-GP---Nico-Rosberg-Autonomy.jpgCertains sponsors ont l'art de mal choisir leur timing. C'est ce que doivent se dire les dirigeants du constructeur de logiciels Autonomy après ce Grand-Prix de Malaisie.

En effet, en s'associant à l'écurie championne du monde en titre, ils espéraient maximiser leur brand awarness, la connaissance de la marque dans le jargon marketing. Pour cela, il faudra repasser.

En effet, ce partenariat a pris effet lors du Grand-Prix de Malaisie, qui est précisément la nation du sponsor-titre de l'écurie, Petronas. Toute la communication de l'écurie de Brackley était donc concentrée autour de ce sponsor et de lui seul. Elle avait donc rédigé un communiqué de presse pour saluer le fait qu'elle allait disputer l'une de ses premières "courses à la maison".

Par contre, pas un mot sur les autres sponsors, y compris les nouveaux. Ainsi elle n'a fait aucune allusion à son partenariat avec Autonomy et il nous est donc difficile de vous dire combien de temps ce partenariat durera. Espérons que n'est pas seulement un Grand-Prix... Ce qui est d'autant plus étrange, c'est que les photos de la médiathèque de Mercedes GP ne font pas figurer le logo de l'entreprise alors qu'il était présent le long des jambes des pilotes sur leur monoplace ainsi que sur les soutiens centraux de l'aileron avant. Est-ce que Photoshop serait passé par là ? Si c'était le cas, cele ne serait pas forcément fair play pour Autonomy. Mais peut-être que l'exposition aux téléspectateurs suffit à l'entreprise américaine...

Publié dans Mercedes, Sponsors, Autonomy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Charles 17/04/2010 14:37



Autonomy une "entreprise américaine"? Fondée à Cambridge (UK) et y ayant un de ses quartiers généraux, c'est bel et bien une entreprise européenne!



BusinessF1 17/04/2010 17:43



Effectivement, Autonomy est bien née à l'université de Cambridge et y possède toujours un siège social. Mais son site Internet indique qu'elle dispose également d'un siège social à San Francisco. On peut donc
considérer que l'entreprise est anglo-américaine. Mais merci d'avoir apporté la précision.