Amul rejoint Sauber pour le Grand-Prix d'Inde

Publié le par Matthieu Piccon

Sauber---Amul.jpgSi le circuit de Buddh et l'organisation sont parvenus à multiplier les sponsors, c'est au tour des écuries d'attirer les entreprises locales pour le premier Grand-Prix d'Inde. La première à dégainer est Sauber, qui s'associe avec Amul, le premier producteur de lait en Asie.

L'écurie détenue par Peter Sauber est donc parvenue à attirer un sponsor prêt à verser le montant nécessaire pour obtenir une position de choix sur les monoplaces de Kamui Kobayashi et Sergio Perez : la face avant de l'aileron arrière. L'écurie n'a donc pas été obligé de faire de la place par rapport à ses sponsors habituels puisque cet emplacement n'avait pas encore trouvé preneur cette saison.

L'attrait de la F1 est double pour Amul, dont le métier semble pourtant quelque peu éloigné de la haute technologie déployée dans ce sport. Pourtant R S Sodhi, le directeur général de Gujarat Cooperative Milk Marketing Federation (qui détient la marque Amul), explique : "La vision d'Amul pour atteindre le succès à travers le travail d'équipe, la technologie, la vitesse et l'innovation correspond aux valeurs fondamentales de la Formule Un. La technologie a été au coeur d'Amul au cours des six dernières décennies, que ce soit dans l'amélioration des races, l'intégration IT au niveau des villages pour la collecte, le traitement du lait et le développement de nouveaux produits comme la poudre de lait de boeuf dans les années 1960 aux glaces probiotiques et sans sucre actuelles. L'association avec Sauber F1 Team lors du Grand-Prix d'Inde va renforcer la présence mondiale de la marque Amul et la placer sur la carte mondiale."

Mais si la présence de la marque sur la monoplace et le casque des pilotes n'aura lieu qu'en Inde, le partenariat entre les deux entités pourrait aller plus loin puisque le développement de produits en commun (cobrandés dans le langage marketing) serait à l'étude. Cela aurait le mérite d'étendre la communication de la F1 en Inde tout en permettant d'augmenter les recettes de l'écurie, qui recevrait certainement des royalties liées à la vente de produits utilisant sa marque.

Il peut paraitre étonnant qu'Amul dispose de s'associer avec Sauber et non avec l'une des figures indiennes déjà présentes dans le sport. Ainsi l'écurie suisse est en lutte au championnat constructeurs avec Force India. Or celle-ci dispose jusqu'à présent que de peu de sponsors extérieurs à la galaxie Kingfisher. Quant aux deux pilotes indiens, Narain Karthikeyan et Karun Chandhok, ils ne seront au volant que de monoplaces peu performantes, ce qui peut diminuer l'intérêt de s'associer avec eux, même s'ils recevront nécessairement une forte audience médiatique lors de leur épreuve nationale.

Amul est ainsi un coutumier du fait de ne pas s'associer avec les entités sportives de son pays puisque le laitier avait décidé de sponsoriser l'équipe des Pays-Bas de... cricket lors de la dernière Coupe du monde alors qu'il s'agit du sport-roi en Inde et que l'équipe orange avait peu de chances de briller.

Publié dans Sauber, Sponsors, Amul, Inde, Buddh

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article