Vers une vente de Force India à Prodrive ?

Publié le par Matthieu Piccon

Force-India---Vijay-Mallya.jpgEt si Force India avait enfin frappé fort avant de se retirer ? C'est la question que l'on peut se poser après les deux derniers Grand-Prix où les monoplaces de l'écurie indienne furent à leur avantage pour la première fois de leur histoire : pôle position et seconde place de Giancarlo Fisichella à Spa, seconde place sur la grille et quatrième place pour Adrian Sutil à Monza. Voilà bien longtemps que l'ex-écurie Jordan n'avait pas été à pareil fête !

Mais cela est-ce durable ? Tout d'abord, les performances actuelles s'expliquent surtout par le fait que les monoplaces de l'écurie de Vijay Mallya sont très à l'aise avec peu d'appuis... puisqu'elles bénéficient de moins de travail aérodynamique du fait du manque de moyens de l'écurie !

Et c'est bien là le problème : l'écurie est criblée de dettes envers Ferrari (motoriste de la saison passée : le départ de Fisichella lors du Grand-Prix de Monza serait-il un moyen de compenser cela ?), Mercedes (motoriste cette saison) ainsi que d'autres fournisseurs. C'est là que la théorie d'une cession à Prodrive prend tout son sens.

En effet, Prodrive s'est vu refusé l'accès à la Formule 1 lors de l'attribution des places en juin dernier. David Richards, qui fut directeur de BAR Honda souhaite réaliser son retour en F1 à travers Aston Martin qu'il a racheté avec le fonds koweitien. Le départ de BMW lui ouvre des possibilités mais la solution Force India pourrait se révéler moins onéreuse de par ses difficultés financières actuelles. Il ne faut pas oublier que la saison passée, Prodrive avait été pressentie comme une possible écurie McLaren bis avant que ce projet ne soit (déjà) refusé.

Affaire à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article