Boycott : Renault à son tour

Publié le par Matthieu Piccon

Renault - Flavio Briatore-copie-2C'était pressenti, c'est désormais officiel. L'écurie Renault se joint au front de protestation contre le double règlement imposé par le Conseil mondial de la FIA le 29 avril dernier.
Dans un communiqué, l'écurie française déclare qu'elle ne peut accepter de telles conditions et que si elles sont maintenues, elle ne serait pas présente sur les circuits de Formule 1 la saison prochaine.
Renault est donc la cinquième équipe à se déclarer dans ce sens, après les déclarations de Toyota, Red Bull, Toro Rosso et Ferrari qui se sont succédées depuis samedi dernier. A l'heure actuelle, seule l'équipe Williams, malgré son soutien à la FOTA, a officialisé sa présence la saison prochaine. Mais est-ce si surprenant alors que la Formule 1 est la seule activité de l'écurie de Growe ?
 
Devant un tel front commun des écuries, la FIA s'est sentie obligée de réagir. Ainsi un porte-parole de la fédération a déclaré aujourd'hui que Max Mosley, son président, allait rencontrer cette semaine les représentants de la FOTA afin d'obtenir un accord.
 
Même si on peut penser à un grand coup de bluff de chacune des parties pour converger vers un compromis acceptable par tous, le site allemand Motorsport Total révèle aujourd'hui que certaines écuries, dont la toute puissante Ferrari, aurait déjà jeté les bases d'un championnat parallèle sur le modèle de ce qui se fait en A1GP. Pour mémoire, ces monoplaces disposent de moteurs... Ferrari ! Peut-être que les constructeurs ne bluffent pas tant que ça...

Publié dans Lotus, Renault, FIA-FOTA-GPDA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article