Evolutions du réglement technique 2009

Publié le par Matthieu Piccon

logo_fia.jpgLa saison 2009 s'annonce passionnante à tous les niveaux. En effet, jamais une saison n'aura débuté avec autant d'incertitudes et de changements fondamentaux. Voilà un passage en revue des principaux techniques.

Aérodynamique
 
Les changements imposés par la FIA ont obligé toutes les écuries à "pratiquement repartir d'une feuille blanche", comme l'affirme Stefano Domenicali, le directeur de la Scuderia Ferrari. En effet, la voiture-type 2009 n'a rien à voir avec celle de 2008 : aileron avant beaucoup plus large, aileron arrière plus resseré, interdictions des appendices aérodynamiques qui fleurissaient ces dernières années. L'objectif principal de ces mesures est de réduire les turbulences aérodynamiques pour les voitures qui en suivent une autre. Ainsi la FIA espère favoriser les tentatives de dépassements en piste, qui étaient devenus une espèce en voie de disparition ces dernières années.

Pneus

L'interdiction des pneus rainurés pour imposer un retour aux pneus slicks, qui sont une des caractéristiques même du sport automobile de haut niveau, constitue également une évolution majeure du réglement 2009. Les pneus slicks avaient été interdits en 1998 car ils augmentent l'adhérence, et donc la vitesse, lors des virages.

KERS

Mais l'une des principales révolutions concerne l'introduction du KERS, acronisme anglais de Système de Récupération d'Energie Cinétique. Ce système permet d'accumuler l'énergie dégagée lors des freinages de la voiture, qui sont particulièrement violents sur une monoplace de Formule 1. En appuyant sur un bouton sur le volant, le pilote dispose de 80 cheveaux supplémentaires pendant sept secondes. Le KERS poursuit donc le but fixé par la FIA de renforcer le spectacle en piste. Néanmoins, de nombreux problèmes semblent faire émerger de nombreux problèmes, principalement de fiabilité. De plus, il pèse près de 30 kilos, ce qui fait autant de lests dont l'emplacement ne peut plus être choisi. Ainsi son adoption dès le premier Grand-Prix en Australie, le 29 mars, est loin d'être acquise dans toutes les équipes. Celles-ci entretiennent le mystère quant à leur choix ou non de l'adopter afin de ne pas donner d'indications à leurs concurrents.

Pour de plus amples informations, je trouve la vidéo proposée par Williams des plus intéressantes :
Moteurs

Enfin, la dernière évolution importante du réglement concerne les moteurs. Auparavant, les équipes étaient dans l'obligation d'utiliser un seul moteur pour deux week-ends de course (samedi et dimanche) consécutifs. Désormais, les écuries peuvent utiliser de la manière dont elles le souhaitent huit moteurs par pilote pour l'ensemble de la saison. Elles ne seront pénalisées qu'à partir du neuvième moteur.

Voici les explications en images par Jarno Trulli, pilote titulaire chez Toyota :

Publié dans Saison 2009, KERS, Toyota, Williams

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article