2010 : nouveau changement du système de points

Publié le par Matthieu Piccon

Red-Bull---Sebastian-Vettel--Jenson-Button.jpgChaque année, c'est la même chose. Les équipes, Bernie Ecclestone, la FIA font tout ce qu'ils peuvent pour renouveller l'intérêt de la Formule 1. Et pour les maîtres de ce sport, quoi de mieux pour redonner un semblant de suspense : changer le réglement.

L'année dernière, le réglement technique avait été largement modifié. Cette année, il semblerait que la tendance soit davantage au changement du système de points.

Il y a quelques semaines, une première proposition avait vu le jour : augmenter le nombre de bénéficiaires de points à chaque course afin de répondre à l'augmentation du nombre de monoplaces participantes (avec l'arrivée de quatre nouvelles écuries, il est passé de 18 à 26). Le barème était alors : 25-20-15-10-8-6-5-3-2-1. Ce barème augmentait donc de la même manière proportionnelle les trois premières places, ce qui n'augmentait pas l'attrait de la victoire. L'idée des médailles lancée l'année dernière par Bernie Ecclestone n'est pas revenu sur la table mais le problème des pilotes qui gèrent leur avance n'était pas résolu.

La nouvelle proposition, qui doit encore être approuvée par la Commission de  la F1 et le Conseil mondial de la FIA, tâche de remédier à ce phénomène anesthésiant pour le spectacle. Ainsi l'écart entre les deux premiers passe de 5 à 7 points, selon le barème suivant 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1. Par contre, l'intérêt de se battre pour monter sur la troisième place diminue puisque l'écart avec la quatrième place passe de 5 à 3 points. On ne peut pas tout avoir... Par contre, rien n'est fait pour renforcer l'intérêt d'une pole position ou d'un meilleur tour en course puisque, contrairement à ce qui peut se faire aux Etats-Unis, aucun point ne sera distribué pour récompenser ces deux performances.

Enfin l'idée d'imposer deux arrêts aux stands pendant la course (pour changer les pneus puisque le ravitaillement en essence est désormais interdit) a été écartée afin de ménager un espace de liberté pour les stratèges du muret des stands. Un génie de la stratégie de course tel que Ross Brawn ne devrait pas se plaindre d'une telle décision...

Publié dans FIA-FOTA-GPDA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article