110 commissaires de Bahrain seront en Inde

Publié le par Matthieu Piccon

Red-Bull---David-Coulthard-et-commissaire.jpgPour les nouveaux circuits, outre le fait d'avoir des infrastructures prêtes en temps et en heure, l'un des grands défis est de disposer de commissaires formés et capables d'assurer la sécurité des pilotes et des spectateurs. Pour s'en assurer, le Grand-Prix d'Inde va faire venir 110 commissaires formés sur le Grand-Prix de Bahrein.

Ainsi Vicky Chandhok, président de la Fédération des clubs de sports automobiles indienne et père du pilote Karun Chandhok : "Nous avons conclu un accord avec la Fédération Automobile de Bahrain et 110 commissaires expérimentés seront présents pour le Grand-Prix d'Inde."

D'habitude, les travailleurs du sous-continent ont davantage à partir vers le Golfe Persique que le sens inverse. Mais l'Inde tient à s'affirmer comme une puissance sur la scène mondiale et ne peut se permettre qu'un accident entâche son image, surtout après le fiasco des Jeux du Commonwealth.

Dans sa démarche, l'Inde est tout de même moins extrême qu'Abu Dhabi : en 2009, l'Emirat avait fait venir 350 commissaires en provenance directe de Silverstone, sans aucun commissaire local. L'Inde va, quant à elle, former 230 commissaires locaux dès la première édition afin de réduire le nombre de commissaires étrangers au fur et à mesure : "Cette année, nous avons 110 commissaires de Bahrain et alors que les commissaires indiens gagnent en expérience, nous espérons réduire ce nombre à 60 en 2012. En 2013, nous devrions avoir une équipe de commissaires complètement indienne."

Pour renforcer la formation de ses commissaires, l'organisation va en faire partir une trentaine sur le circuit de Bahrain afin qu'ils s'entrainent lors de la course de GP2 Asia. Ils repartiront dans le Golfe à l'occasion du Grand-Prix de F1, qui a lieu début mars. D'autres commissaires pourraient être également être envoyés sur d'autres courses pour renforcer leur formation.

Publié dans Circuits, Bahrain, Sakhir, Inde, New Delhi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article