10 millions d'euros pour un volant chez HRT

Publié le par Matthieu Piccon

HRT - Jose Ramon CarabanteLa situation financière de HRT est proche du déséspéré : si elle veut poursuivre son activité pour la saison prochaine, il va falloir qu'elle trouve des financements importants. La principale de revenus que l'écurie espgnole compte utiliser est le financement apporté par ses pilotes. Ainsi le prix demandé est entre 8 et 10 millions d'euros pour la saison.

En effet, elle éprouve certaines difficultés à boucler un budget suffisant : "L’idéal serait de disposer d’un budget supérieur à 120 ou 130 millions d'euros. Avec cela, nous pourrions viser une place dans le top 10… Cette année nous avions 45 millions, l’an prochain nous devrions pouvoir compter sur 55 millions. Mais nous aimerions vraiment pouvoir arriver à 65 millions. N’oublions pas que Ferrari dispose chaque année de 400 millions."

La principale victime pourrait être Pedro de la Rosa. En effet, l'écurie était tentée de faire venir le vétéran espangole pour l'expérience qu'il pouvait apporter. Cela supposait que les autres aspects de l'écurie soient en ordre de marche : l'écurie de Jose Ramon Carabante allait obtenir des fonds supplémentaires de la part de l'homme d'affaires Juan Villalonga. D'un point de vue technique,Jose Ramon Carabante a trouvé un accord avec Williamspour la fourniture de boîte de vitesses et de transmissions adoptées au moteur Cosworth. De plus, il souhaitait débuter une collaboration avec Toyota pour la construction de la monoplace 2011.

Néanmoins, les choses ne se sont passées comme prévues : les fonds de Villalonga n'ont pas été à la hauteur des espérances. Cela a conduit Toyota Motorsport Gmbh à annuler sa collaboration avec l'écurie pour cause d'impayés avant qu'elle ne débute réellement. Cela signifie qu'à l'heure actuelle, l'équipe n'a toujours pas commencé à travailler sur la monoplace de 2011. L'écurie risque donc d'être encore plus en retard par rapport à tous leurs concurrents, qui vont s'améliorer d'ici à la saison prochaine.

L'avenir s'obscurcit donc pour Pedro de la Rosa : "Pedro veut venir mais cela dépend beaucoup de ses propres partenaires. Sans budget, il n'y a pas de place pour lui. Nous ne pouvons pas nous permettre ce genre de luxe. Pedro doit contribuer à hauteur de huit à dix millions d’euros. Nous avons eu des discussions avec plusieurs entreprises pour tenter d'attirer des sponsors. Nous aimerions disposer de deux pilotes espagnols, et quelqu'un comme Pedro peut nous donner une certaine orientation pour 2012."

Mais avant de penser à 2011, il faudrait que l'écurie survive à l'hiver 2010 et à la saison 2011. Et cela risque de ne pas être facile puisqu'il faudrait déjà dans quels locaux elle sera. Jusqu'à présent, elle était soutenue par la région de Murcie, qui lui avait versé 25 millions d'euros alors qu'elle s'appelait encore Campos. Il semblerait que cet accord ne se prolonge pas à l'avenir puisque Jose Ramon Carabante cherche de nouveaux sites : "Nous avons des offres de Madrid et de Barcelone. Pour la logistique, nous aimerions nous situer au centre de l'Europe."

Les semaines à venir s'annoncent donc cruciales pour l'avenir de l'écurie.

Publié dans HRT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article