23 Grand Prix au programme en 2022

Publié le par Matthieu Piccon

Liberty Media vient de dévoiler le calendrier le plus fourni de l'histoire de la F1, avec 23 courses programmées. Si la Chine sera toujours absente, les Etats-Unis vont bien bénéficier d'une seconde course, à Miami.

Pour atteindre un tel total, il est nécessaire de débuter la saison une semaine plus tôt que cette année, avec une course inaugurale prévue à Bahreïn le 20 mars. Afin de préserver le mois de décembre pour le personnel des équipes, il est prévu que la finale du championnat ait lieu le 20 novembre, à Abu Dhabi, mais cela se fera au prix d'un redoutable enchaînement avec le Brésil, seulement une semaine plus tôt.

les actionnaires de la F1 n'ont jamais caché que le continent nord-américain était une priorité commerciale. Pourtant, les écuries vont être contraintes de traverser l'Atlantique à de nombreuses reprises au cours de la saison. Ainsi Miami va accueillir son épreuve inaugurale au mois de mai, entre les courses d'Imola (qui maintient donc sa présence grâce à la nouvelle absence de la Chine) et de Barcelone. La seconde traversée sera plus exigeante pour les logisticiens des équipes puisqu'il s'agira de rejoindre Montréal, seulement une semaine après avoir couru dans les rues de Bakou, en Azerbaïdjan. La troisième sera la traditionnelle doublette du mois d'octobre, entre Austin et Mexico.

Pour tenir un tel nombre d'épreuves en huit mois, les enchaînements de trois courses consécutives, tellement exigeants pour l'ensemble du Formula One Circus, sont de nouveau au programme. Le premier est relativement facile, avec Spa, Zandvoort et Monza prévus juste après la trêve estivale. Le second sera plus contraignant puisqu'il s'agira de relier Sotchi, Singapour et le Japon, qui font leur retour après deux saisons d'absence.

Par contre, on peut s'étonner de la nouvelle date dévolue à la France : le 24 juillet, soit en pleine période estivale sur la Cote d'Azur. Les infrastructures hôtelières seront déjà complètes et ne bénéficieront pas d'une activité supplémentaire, ce qui était précisément l'objectif de la date de juin que le circuit avait obtenue depuis son retour. Que Liberty Media souhaite envoyer le message que l'Hexagone n'est pas une destination prioritaire (malgré la présence d'un constructeur et de deux pilotes tricolores), il ne s'y prendrait pas autrement...

20 mars Bahreïn Sakhir
27 mars Arabie Saoudite Djeddah
10 avril Australie Melbourne
24 avril Italie (Emilie-Romagne) Imola
8 mai Etats-Unis Imola
22 mai Espagne Barcelone
29 mai Monaco Monaco
12 juin Azerbaïdjan Bakou
19 juin Canada Montréal
3 juillet Grande-Bretagne Silverstone
10 juillet Autriche Spielberg
24 juillet France Le Castellet
31 juillet Hongrie Budapest
28 août Belgique Spa-Francorchamps
septembre Pays-Bas Zandvoort
11 septembre Italie Monza
25 septembre Russie Sotchi
2 octobre Singapour Singapour
9 octobre Japon Suzuka
23 octobre Etats-Unis Austin
30 octobre Mexique Mexico
13 novembre Brésil Sao Paulo
20 novembre Abu Dhabi Yas Marina
Une nouvelle saison en perspective pour la F1

Une nouvelle saison en perspective pour la F1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article