La F1 doit de nouveau adapter son calendrier

Publié le par Matthieu Piccon

Un an plus tard, le calendrier de la F1 est de nouveau perturbé par les restrictions liées au Covid-19. Cependant, si elle doit toujours faire face à des annulations, des solutions de repli sont mises en place pour tenir le nombre total d’épreuves.

L’équation économique de la F1 repose sur le nombre de courses disputées puisque cela déclenche le paiement de redevances par les circuits et les fameux droits télévisés, devenus incontournables. L’an passé, 17 épreuves avaient pu être tenues mais c’était loin des 22 envisagés initialement, ce qui s’est traduit par une forte dégradation des résultats économiques de Liberty Media et de l’ensemble des équipes du plateau.

C’est pourquoi le mot d’ordre est de faire le maximum pour conserver les 23 dates prévues dans le calendrier 2021. Des adaptations ont déjà eu lieu avec le remplacement de la Chine par Portimao et le décalage de l’Australie en fin de saison afin de laisser passer la vague. La F1 a également un protocole sanitaire drastique et une campagne approfondie de tests puisque 12 000 tests ont déjà été réalisés cette saison pour seulement 14 cas confirmés, soit un taux de 0,1%.

Cette fois-ci, c’est du Canada que viennent les mauvaises nouvelles puisque les restrictions de voyage mises en place par le gouvernement local rendent impossibles la venue de la F1 puisque cela imposerait une quarantaine stricte de 15 jours. Ne pas se déplacer Outre-Atlantique va permettre de significativement baisser les coûts induits par cette excursion par avion. Pour l'épreuve canadienne, cela se traduit par une extension de deux ans de son contrat actuel, qui assure donc sa présence jusqu'à 2031.

Cependant, une solution a déjà été prévue pour cette année puisque c’est de nouveau la Turquie qui va jouer les super-remplaçants, comme l’an dernier. L’an dernier, le circuit d’Istanbul avait fait son retour au calendrier, après une absence depuis 2011. Le déplacement sur les rives du Bosphore permet ainsi un déplacement par camions, beaucoup moins coûteux. C’est pourquoi la date du 13 juin est maintenue, ce qui permet de ne pas bouleverser un calendrier extrêmement dense.

Le nouveau calendrier (jusqu’au prochain changement…) est donc désormais :

 

28 mars Bahreïn Sakhir Formule 2
18 avril  Italie Imola -
2 mai Portugal Portimao -
9 mai Espagne Barcelone Formule 3
23 mai Monaco Monaco Formule 2
6 juin Azerbaidjan Bakou Formule 2
13 juin Turquie Istanbul -
27 juin France Le Castellet Formule 3, W Series
4 juillet Autriche Spielberg Formule 3, W Series
18 juillet Grande-Bretagne Silverstone Formule 2, W Series
1 août Hongrie Budapest Formule 3, W Series
29 août Belgique Spa-Francorchamps Formule 3, W Series
septembre Pays-Bas Zandvoort Formule 3, W Series
12 septembre Italie Monza Formule 2
26 septembre Russie Sotchi Formule 2
3 octobre Singapour Singapour -
10 octobre Japon Suzuka -
24 octobre Etats-Unis Austin Formule 3, W Series
31 octobre Mexique Mexico W Series
7 novembre Brésil Sao Paulo -
21 novembre Australie Melbourne -
5 décembre Arabie Saoudite Djeddah Formule 2
12 décembre Abu Dhabi Yas Marina Formule 2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article