L'habile coup de com de Jack & Jones sur Mazepin

Publié le par Matthieu Piccon

A la fin de son association avec Haas, Jack & Jones a réussi un joli coup de communication en s'exprimant par rapport à la polémique Mazepin.

Jack & Jones est un sponsor historique de Kevin Magnussen, ce qui a permis à la marque danoise de s'afficher chez Renault, puis chez Haas. Avec le départ du pilote vers l'IMSA l'an prochain, il était donc prévu que la marque allait le suivre et ne serait donc plus en F1 et donc chez Haas en 2021.

Mais à quelques heures de la fin de leurs obligations contractuelles respectives, la marque a pourtant décidé de s'exprimer sur les réseaux sociaux déclarant : "Jack & Jones prend ses distances par rapport au comportement du futur pilote Haas Nikita Mazepin dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux ce mois-ci." Il ne fallait pas plus pour que de nombreuses publications de nombreux pays, notamment français, en fasse des gros titres en cette période à faible actualité affirmant que la marque lâchait l'équipe à cause de ce comportement.

Il suffisait pourtant de lire la suite du communiqué pour réaliser qu'il n'en était rien : "Il a toujours été prévu que notre partenariat avec Haas F1 Team prenne fin à l'issue de la saison 2020. Aucun commentaire supplémentaire ne sera fait." Au lieu d'une prise de parole rare dans le monde feutré de la F1, c'est bien un coup de com parfaitement exécuté par la marque, qui lui permet de faire parler d'elle alors qu'elle quitte la discipline tout en s'offrant une image positive auprès des milliers de fans qui ont été choqués par l'attitude du pilote russe.

Rappelons que le 23 décembre, Haas a réaffirmé dans une communication officielle que Nikita Mazepin serait bien le coéquipier de Mick Schumacher l'an prochain et que "le sujet avait été traité en interne". La FIA s'était d'ailleurs bien gardée de s'impliquer sur le sujet.

On ne verra plus Jack & Jones en F1

On ne verra plus Jack & Jones en F1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article