Trois épreuves supplémentaires annulées

Publié le par Matthieu Piccon

Liberty Media doit encore travailler sur le calendrier de la saison au-delà des huit épreuves européennes déjà annoncées. On sait déjà qu'elle n'ira pas dans trois pays, contraints à l'annulation.

Une première étape avait été franchie avec l'annonce d'un premier calendrier de huit dates, toutes disputées en Europe pendant l'été. Mais le casse-tête n'est pas encore terminé pour Liberty Media et la FIA. Ainsi le Japon, l'Azerbaidjan (qui n'espérait au départ qu'un simple report) et Singapour ont également dû faire savoir qu'ils n'étaient pas en mesure d’accueillir une épreuve cette saison.

Pour les deux derniers cités, la raison est avant tout matérielle. En effet, il s'agit de courses en milieu urbain qui nécessitent d'importants travaux pour mettre en place tous les éléments de sécurité nécessaires. Cela impose donc de se positionner bien en amont de l'épreuve, ce qu'aucun gouvernement ou promoteur ne veut faire dans le contexte actuel.

Quant au Japon, la raison de l'annulation est davantage liée aux restrictions de voyage mis en place dans l'Archipel. Cette décision n'est pas une surprise dans un pays qui a déjà été contraint de repousser d'un an la tenue des Jeux olympiques et paralympiques. La semaine dernière, le même promoteur avait également dû se résoudre à accueillir le Moto GP, malgré l'importance de l'épreuve pour les équipes locales.

Si l'on y voit déjà plus clair sur quelles épreuves n'auront pas lieu, il reste encore difficile de savoir quels pays vont pouvoir accueillir des courses cette année. En effet, la situation sanitaire aux Etats-Unis, au Mexique ou au Brésil ne fait que se stabiliser à un haut niveau de contamination et de décès. A voir si la F1 prendra le risque de se rendre dans ces pays dans un tel contexte, même si les fans venaient à ne pas être admis dans l'enceinte du circuit.

On se dirige donc de plus en plus vers la tenue d'épreuves supplémentaires sur le continent européen qui semble tourner le dos à la pandémie. On parle ainsi parler de manière récurrente de courses à Hockenheim, au Mugello (qui a le mérite d'appartenir à la Scuderia Ferrari) ou à Portimao (Portugal).

Les spectateurs japonais ne verront pas de F1 cette saison

Les spectateurs japonais ne verront pas de F1 cette saison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article