Canal+ répond à F1 TV avec une chaîne dédiée

Publié le par Matthieu Piccon

Devant la concurrence renforcée de F1 TV, Canal+ se devait de répondre avec davantage de contenus pour ses abonnés. La chaîne cryptée va donc lancer une chaîne dédiée à la F1 pour rassembler l'ensemble de son contenu à un seul endroit.

Les hostilités ont été lancées par Liberty Media il y a deux semaines lorsqu'il a été annoncé que l'offre F1 TV voyait ses prix être largement diminués pour le marché français, devenant une alternative crédible à l'offre de Canal+. Ce sentiment a été encore davantage renforcé cette semaine lorsque des réductions de 25% ont été également proposés pour attirer les fans souhaitant au plus vite.

Dans ce contexte, Canal+ vient de réagir en annonçant une chaîne dédiée à la F1 ainsi qu'une autre réservée au MotoGP, afin d'apporter une couverture intégrale de toutes les séances du week-end sur le même canal de diffusion. Pour y accéder, il sera ainsi nécessaire d'avoir le pack Canal Sport, soit un forfait minimum de 40€ par mois, à comparer aux 5€ prévus pour l'offre de Liberty Media.

Thierry Cheleman, le directeur des sports du groupe, a ainsi déclaré : "La saison 2020 est d’ores et déjà placée sous le signe de l’immersion, de la proximité, de l’émotion et de l’expertise : nous proposerons les diffusions de toutes les sessions, des services enrichis sur myCANAL, des reportages et interviews, des émissions en direct autour de tous nos journalistes et consultants."

Il est également prévu d'apporter une couverture spécifique d'Esteban Ocon, qui fut consultant de la chaîne l'an passé lorsqu'il devait patienter sur le banc de touche chez Mercedes, qui effectue son retour en compétition au sein de l'équipe française Renault. Le programme Ocon 360 permettra donc d'aller dans les coulisses de la préparation de la saison du jeune Normand.

Toujours plus de contenu pour les fans de F1

Toujours plus de contenu pour les fans de F1

Publié dans Media, Canal+, F1 TV

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article