Renault licencie Nick Chester

Publié le par Matthieu Piccon

C'est une figure historique qui s'en va : Nick Chester, directeur technique châssis, a été prié par Renault de quitter Enstone, après 19 saisons de collaboration.

La direction de Renault a bien compris que la faiblesse structurelle de sa monoplace était à chercher du côté de son châssis puisque McLaren a prouvé que le bloc moteur de Viry-Châtillon était capable de lutter aux avants-postes.

C'est pourquoi une vaste de campagne de restructuration a actuellement lieu à Enstone, responsable du développement du châssis. Cela va passer par le recrutement de Pat Fry et le retour aux sources de Dirk de Beer, à l'aérodynamique. C'est finalement la tête de la pyramide qui vient de tomber avec le départ à effet immédiat de Nick Chester.

Cependant, la structure franco-britannique a eu le tact de saluer le départ d'une de ses figures historiques puisque Nick Chester était employé par toutes les structures qui ont détenu Enstone au cours des 19 dernières saisons. Il occupait ainsi son poste actuel depuis 2013 et le départ de James Allison. "Nick est un élément clé d'Enstone depuis près de vingt ans", a déclaré Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport Racing. "Sa passion pour l'équipe n'a jamais faibli malgré des moments extrêmement difficiles. Plus récemment, son engagement, ses connaissances techniques et son enthousiasme nous ont permis de passer du fond de la grille à l'avant du peloton de chasse. Nous tenons sincèrement à remercier Nick pour toute sa contribution et nous lui souhaitons beaucoup de succès dans la prochaine étape de sa carrière."

Malgré ces belles déclarations, c'est bel et bien une mise à l'écart en bonne et due forme puisque l'équipe précise que Nick Chester a été placé en préavis jusqu'au terme de son contrat. Reste maintenant à savoir qui sera son remplaçant, à un moment où la définition de la voiture 2020 est déjà très avancée. On peut penser que son successeur aura pour mission principale de s'atteler au développement de la monoplace de 2021, année de la révolution technique et surtout celle où les dirigeants de Renault s'époumonent à dire depuis des années que c'est à ce moment que le constructeur française retrouvera sa gloire passée.

Les routes se séparent entre Renault et Nick Chester

Les routes se séparent entre Renault et Nick Chester

Publié dans Renault, Nick Chester

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article