La vie en rose pour la course-anniversaire de Racing Point

Publié le par Matthieu Piccon

Il y a un an, Racing Point faisait son apparition, avec le rachat de l'équipe qui s'appelait alors Sahara Force India. Douze mois plus tard, l'équipe regarde l'avenir avec envie.

Quelle différence une année peut faire. En 2018, en préambule du week-end, tous les médias s'étaient concentrés sur le motorhome rose de Sahara Force India puisque l'équipe n'était même pas sure de pouvoir rouler alors qu'elle était en plein cœur d'une procédure de rachat.

Finalement, les deux Panthères roses avaient pu prendre la piste et grand bien leur avait fait. Ainsi les deux pilotes avaient parfaitement profité des conditions de piste changeantes en qualifications, avec Esteban Ocon qui avait signé sa meilleure qualifications en F1, en troisième position.

Douze mois plus tard, les investissements de Lawrence Stroll commencent à porter leurs fruits. Le plus visible fut évidemment la venue de son fils Lance, en lieu et place de son ami d'enfance Esteban Ocon. Mais surtout l'équipe planche actuellement sur une toute nouvelle usine, qui doit lui permettre d'élever son niveau de jeu dans les années à venir.

Interrogé sur les changements que cela a pour l'équipe, Otmar Szafnauer a ainsi estimé sur le plus gros apport était la sérénité apportée par des moyens financiers bien plus stables que dans le passé : "Une chose importante est que nous ne souffrons plus d'instabilité financière que nous avions. Cela signifie que nous pouvons prévoir nos développements sur la voiture, nous pouvons planifier d'avoir des améliorations et elles arrivent vraiment. Nous pouvons également prévoir le versement des salaires, ce qui est utile pour tout le monde dans l'équipe."

La stabilité de l'équipe sera également à chercher du côté des pilotes puisque le duo de pilotes ne devrait pas évoluer avant plusieurs saisons : Sergio Perez vient d'être prolongé pour trois saisons supplémentaires tandis qu'on imagine mal Lawrence Stroll se passer de son fils Lance dans le second baquet.

Dans ce contexte, l'équipe peut aborder la révolution technique de 2021 avec tranquillité. Elle aura ainsi de toutes nouvelles infrastructures puisqu'elle emménagera dans une nouvelle usine : "Nous allons avoir une nouvelle usine. Nous devrions avoir le permis de construire en octobre et la pose de la première pierre lors du premier trimestre de l'année prochaine. Le plan est d'aller dans la nouvelle usine lors de la trêve hivernale avant 2021."

Cette nouvelle usine est également dimensionnée pour accueillir un nombre d'employées plus important puisque l'équipe a mis en place un important plan de recrutement : en douze mois, 40 employés ont rejoint Racing Point, pour porter le total à 445. Otmar Szafnauer a ainsi envoyé un appel aux candidature : "S'il y a des bonnes personnes disponibles sur le marché, nous sommes intéressés. Nous ajoutons du monde, nous grandissons et nous voulons être plus compétitifs."

De quoi aborder sereinement une épreuve qui leur a traditionnellement bien réussie dans le passé.

De notre envoyé spécial à Spa-Francorchamps

Les panthères roses sont à l'aise en Belgique

Les panthères roses sont à l'aise en Belgique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article