Mark Webber salue la démarche de Fernando Alonso

Publié le par Matthieu Piccon

Avant que Fernando Alonso ne fasse le grand saut vers l'endurance, Mark Webber avait également fait la transition de la F1 vers une autre catégorie.

Ces dernières années, on peut voir que les pilotes quittent de plus en plus leur hyperspécialisation et se mettent à aborder d'autres catégories pour assouvir leur soif de victoires. L'endurance en est un bon exemple, avec des pilotes venus d'autres disciplines. La F1 est une bonne source de pilotes dont les plus flagrants furent Nico Hülkenberg (vainqueur des 24 heures du Mans en 2015) ou plus récemment Fernando Alonso.

Mark Webber est un homme qui connait bien Le Mans pour y avoir couru très tôt dans sa carrière. Son impressionnant envol lors du warm-up 1999 au volant de sa Mercedes fait ainsi partie de la légende de la course mancelle. Après sa carrière en F1, il avait ainsi opté de retourner à ses premières amours. Il n'a pas réussi à y triompher, échouant à la seconde place en 2015 à cause d'un problème en fin de course.

Il est donc bien placer pour connaitre les spécificités de l'épreuve : "C'est une course contre la montre : vous pouvez avoir cinq tours d 'avance mais si vous vous arrêtez au bout de 19 heures, vous n'allez pas remporter la course. Il est vital de déjà finir les 24 heures, puis ensuite de travailler sur la vitesse de la voiture, l'équipage et s'assurer que la concentration est à son maximum."

La notion de compétition est ainsi bien différente de celle qui peut exister en fin puisque la confrontation directe est très rare : "Vous ne pouvez pas faire grand-chose contre la concurrence au Mans, sauf peut-être en début de course. Vous ne pouvez pas contrôler leur fiabilité ou leur forme. Ce que vous pouvez contrôler c'est votre propre course : s'assurer que vous avez des arrêts aux stands pour vos pneumatiques, le carburant ou les pilotes qui se passent bien."

Dans ce contexte, il est parmi ceux qui soulignent la démarche de Fernando Alonso, dont il est un proche ami, de quitter un environnement qu'il connait pour se jeter dans de nouveaux défis : "C'est l'aspect humain qui attire vraiment les fans, de voir un athlète se tester dans des environnements différents, à travers différentes catégories. Il est en train de créer un nouveau chemin pour les pilotes et met en avant de nouveaux aspects du sport pour les spectateurs. En plus, Fernando a l'air de se faire plaisir et les gens adorent le voir réussir. C'est une très bonne chose pour les sports automobiles."

Vainqueur pour la seconde fois du double tour d'horloge, Fernando Alonso a ainsi reçu un second trophée mais également une seconde montre gravée par Rolex. Mark Webber, qui est un des représentants de la marque, a ainsi salué ce symbole : "C'est un temps fort pour un pilote de recevoir une Rolex. Recevoir une montre est très personnel. C'est un cadeau intemporel : vous pouvez vous rappeler tout ce que vous avez du faire pour obtenir ce résultat et le succès que vous avez expérimenté."

Mark Webber garde un oeil acéré sur les sports mécaniques
Mark Webber garde un oeil acéré sur les sports mécaniques

Mark Webber garde un oeil acéré sur les sports mécaniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article