Le retour caché des marques de tabac en F1

Publié le par Matthieu Piccon

Soutien massif de la F1 dans le passé, les marques de tabac ont été contraintes de quitter la discipline à cause d'une réglementation plus sévère. Mais il semblerait qu'elles aient trouvé le moyen de revenir dans la discipline.

Si la F1 est devenue ce qu'elle est, elle le doit largement aux sponsors qui ont alimenté l'inflation des budgets des équipes au cours des années 1980 et 1990. La principale source de revenus provenait alors des marques de tabac, qui ont déverser des centaines de millions de dollars pour s'exposer auprès d'une audience mondiale.

Ainsi l'ensemble des principales équipes de l'époque, McLaren, Ferrari ou Williams, avait son propre sponsor lié à cette industrie. Le concept est allé encore plus loin quand la marque British American Tobacco (BAT) a tout simplement fondé sa propre équipe, avec le champion du monde Jacques Villeneuve comme pilote principal. Si elle avait d'abord souhaité avoir une monoplace portant chacune exclusivement une de ses marques, elle avait finalement due se contenter de couper la monoplace en deux et afficher les deux marques sur les deux monoplaces.

Mais depuis la réglementation, notamment européenne, s'est montrée beaucoup plus restrictive, ce qui a fait fuir la quasi intégralité des marques de tabac. Toute sauf une. En effet, malgré l'interdiction de s'afficher le nom de sa marque Marlboro sur quelque support que cela soit, le groupe Philip Morris est toujours resté le principal sponsor de Ferrari.

Cela ne s'est pas fait sans controverses puisque les différents codes couleurs adoptés par la Scuderia au fil des années ont souvent pu être interprétés comme de la publicité subliminale pour Marlboro. Mais il a fallu attendre le milieu de la saison 2011 pour que le nom de la marque quitte le nom officiel de l'équipe.

Est-ce le début du grand retour des marques de tabac en F1 ?
Est-ce le début du grand retour des marques de tabac en F1 ?

Est-ce le début du grand retour des marques de tabac en F1 ?

Un statut quo avait alors été trouvé, jusqu'à la saison dernière lorsqu'il fut annoncé que Ferrari allait être associé à la plateforme anti-tabac lancée par Philip Morris. Cela s'est traduit à partir du Grand Prix du Japon par l'arrivée d'un message énigmatique de Mission Winnow, disposant d'une large visibilité sur le capot moteur ainsi que sur les combinaisons des pilotes. Cet hiver, une étape supplémentaire a été franchie puisque le nom officiel de Ferrari en F1 est désormais de Scuderia Ferrari Mission Winnow.

Une telle exposition et donc opportunité de revenus supplémentaires n'est forcément pas passée inaperçue parmi les autres équipes. La première équipe à suivre la tendance est donc McLaren, qui a annoncé un partenariat de plusieurs années avec BAT autour de la promotion de produits moins risqués pour la santé regroupés sous le slogan aseptisé de A better tomorrow. Afin de renforcer le message, il a également été prévu un aspect technologique à l'accord, notamment autour de la recherche sur les batteries dont sont désormais équipées les cigarettes électroniques.

On peut remarquer que les deux marques ont fait le choix d'être présentes à plusieurs endroits sur les voitures mais beaucoup plus sur les combinaisons, avec une présence en plein milieu de la poitrine des pilotes.

Reste à voir comment les autorités vont réagir à cette nouvelle stratégie. Et surtout combien de temps les autres équipes vont mettre à réagir et à réactiver leurs contacts passés dans cette industrie aux poches si profondes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article