Ferrari fait le plein de pilotes de développement

Publié le par Matthieu Piccon

Ces dernières années, Ferrari s'est fait une spécialité de recueillir des pilotes délaissés par les autres équipes. Cette année, c'est donc Brendon Hartley et Pascal Wehrlein qui prennent le chemin de Maranello.

Tous les moyens sont bons pour obtenir des informations sur la concurrence. Chez Ferrari, un des moyens privilégiés est de faire signer des pilotes en provenance d'autres équipes. Cela avait commencé par Jean-Eric Vergne lorsqu'il avait été prié de quitter Toro Rosso. Ce fut de nouveau le cas l'an dernier avec Daniil Kvyat lorsque le Russe se retrouva dans la même situation.

Maintenant que le Russe a retrouvé le chemin de la compétition au sein de la même équipe, Ferrari a jeté sur la dernière victime en date de la filière Red Bull, à savoir Brendon Hartley. Ce dernier n'aura guère convaincu au cours de la saison et demi qu'il aura passé en F1 et n'a donc pas été retenu.

Cette saison, la Scuderia a également été en mesure d'attirer un talent en provenance d'un autre rival direct, à savoir Mercedes. En effet, la firme à l'étoile n'a pas été en mesure de lui trouver un volant après l'arrêt de son programme en DTM. Le pilote allemand avait alors trouvé en Formule E chez Mahindra puisque HWA a préféré s'adjoindre les services de Stoffel Vandoorne. Il sera donc en mesure de partager tout le savoir emmagasiné au cours des heures passées dans le simulateur de Mercedes.

Les deux autres pilotes qui se relaieront dans le simulateur de Maranello sont des habitués des Rouges puisqu'il s'agit des Italiens Antonio Fuoco et Davide Rigon, membres de la Scuderia depuis plusieurs saison déjà.

Brendon Hartley est le dernier pilote en date de Toro Rosso à aller chez Ferrari

Brendon Hartley est le dernier pilote en date de Toro Rosso à aller chez Ferrari

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article