Mick Schumacher en F2 chez Prema

Publié le par Matthieu Piccon

Champion de F3 européenne, Mick Schumacher se rapproche de la F1, en s'engageant en F2 avec Prema. De quoi être un prétendant sérieux au titre.

Même sponsor de casquette, même sourire, même couleur rouge, mêmes initiales : la ressemblance avec son père ne passe pas inaperçue et elle ne peut qu'être soigneusement travaillée. Ainsi Mick Schumacher est la droite lignée de son père, aux grandes heures de sa domination chez Ferrari.

Tout juste auréolé de son titre de F3, obtenu grâce à une superbe seconde partie de saison, l'Allemand se rapproche de plus en plus de la F1. S'il n'est officiellement soutenu par aucun constructeur, il est couvé de loin par Ferrari et Mercedes, qui espèrent secrètement réalisé une excellente opération marketing si le rejeton se montre à la hauteur de son père, tâche loin d'être aisée.

Il n'empêche : en signant chez Prema, qui a remporté les deux titres en 2016 et 2017, Mick Schumacher ne peut que prétendre au titre pour sa première année dans la catégorie ou au moins d'en être un acteur majeur. Si cela venait à ne pas être le cas, son avenir se retrouverait alors certainement bien bouché malgré l'attrait médiatique que cela pourrait générer d'avoir un troisième représentant de la même famille en F1.

Alors que les essais d'après-saison auront lieu en fin de semaine, d'autres pilotes ont déjà sécurisé leur avenir. C'est le cas de Nikita Mazepin, qui est promu au sein d'ART Grand Prix, après avoir fini vice-champion de GP3, derrière Anthoine Hubert. La F2 va également voir revenir un ancien pilote, en la personne de Nobuharu Matsushita. Après une saison en Super Formula, où il a terminé 11ème du championnat, le Japonais revient en F2, cette fois-ci avec Carlin.

Le line-up des différentes équipes à Abu Dhabi permettront d'avoir une idée plus précise de la grille de la saison prochaine, qui va se dessiner au fur et à mesure des semaines de la trêve hivernale.

Mick Schumacher se rapproche de la F1

Mick Schumacher se rapproche de la F1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article