Sergio Perez fait placer Sahara Force India en redressement judiciaire

Publié le par Matthieu Piccon

Face aux difficultés financières de Sahara Force India, Sergio Perez et ses représentants ont déposé une demande de mise en redressement judiciaire de l'équipe, ce qui ouvre la porte à la vente à de potentiels nouveaux investisseurs.

Depuis des mois, le paddock de la F1 bruisse de rumeurs sur la santé financière de Sahara Force India, dont les propriétaires connaissent d'importants tracas d'ordre judiciaires et économiques.

Les événements se sont concrétisés pendant le week-end à Budapest lorsqu'il a été révélé par nos confrères de Racefans.net que l'équipe avait été placé en redressement judiciaire, sous la responsabilité d'un administrateur. Ce qui a le plus surpris sur cette procédure est qu'elle fut lancée par une des entreprises basées à Guernesey, qui gère les intérêts financiers de Sergio Perez.

Dans un premier temps, cette initiative était mise sur le coup de la volonté de protéger seulement ses intérêts financiers puisque l'équipe lui doit près de quatre millions de dollars. Mais le pilote a ensuite décidé de s'exprimer publiquement sur les dessous de cette procédure, faite à la demande de certaines personnes au sein de l'équipe afin d'en assurer le futur : "Force India est dans une situation financière difficile depuis quelques temps. Ce mercredi, un des créanciers de l'équipe est allé au tribunal pour essayer de faire payer l'équipe. Si cela avait été fructueux, cela aurait entraîner la fermeture immédiate de l'équipe et que tout le monde aurait perdu son emploi. Etant moi-même un créancier de l'équipe, on m'a demandé d'utiliser une autre procédure auprès des tribunaux anglais, nommée "Administration", qui permet de faire continuer à travailler une entreprise en attendant de trouver un autre propriétaire."

On peut donc supposer que cette procédure a lancé avec le plein aval, voire à la demande de Mercedes, le motoriste de l'équipe, qui va chercher à défendre ses propres intérêts alors que la somme de 13 millions de dollars en impayés est régulièrement citée par différentes sources. La firme allemande aurait ainsi souhaité éviter de s'impliquer directement dans une longue procédure judiciaire tout en adoptant le statut de témoin intéressé.

La trêve estivale va donc être chargée pour les hommes de chez FRP Advisory, qui a déjà oeuvré dans ce secteur puisque c'est ce cabinet qui avait été nommé lorsque Manor s'était retrouvé dans la même situation lors de l'intersaison 2016-2017. Espérons pour l'équipe que son destin sera différent et qu'une solution viable pourra être identifié pour reprendre une équipe, qui est toujours la sixième force du plateau, malgré toutes ces difficultés.

Dans tous les cas, c'est désormais la fin de l'ère de Vijay Mallya, qui aura duré dix ans. Au cours de cette période, il aura transformé une équipe Spyker moribonde en véritable success-story, capable de finir deux années de suite à la quatrième place du championnat Constructeurs et en accumulant six podiums.

Quant à Sergio Perez, mis sous le feu des projecteurs au cours du week-end pour des raisons non sportives, il aspire à pouvoir se concentrer sur son travail de pilotes et non plus d'agent économique.

Sahara Force India passe une mauvaise période

Sahara Force India passe une mauvaise période

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article