Red Bull - Renault : c'est fini !

Publié le par Matthieu Piccon

Après des années de conflit plus ou moins larvé, Red Bull a décidé de franchir le Rubicon et de casser son contrat avec Renault. L'équipe adopte le moteur Honda jusqu'en 2020.

Ce fut loin d'être un long fleuve tranquille. Renault et Red Bull auront tout connu au cours d'une collaboration qui se sera déroulée sur douze saisons. Les deux partenaires ont connu les plus grandes joies, avec quatre titres de champions du monde Pilotes et Equipes.

Mais lorsque la nouvelle réglementation hybride a fait son apparition, le motoriste de Viry-Chatillon a perdu de sa superbe et l'équipe de Milton Keynes n'a plus enregistré les succès auxquels elle était habituée. Au lieu de faire le dos rond et de faire corps avec son motoriste, Christian Horner et Helmut Marko ont régulièrement mis de l'huile sur le feu, n'hésitant pas à critiquer publiquement Renault.

Une première étape a été franchie en 2016 lorsqu'il a été décidé que le moteur utilisé par l'équipe ne s'appellerait plus Renault mais Tag Heuer. Le motoriste ne pouvait quasiment plus activer son partenariat, ne récoltant pas officiellement les lauriers lorsqu'un pilote Red Bull montait sur la plus haute marche du podium.

La situation s'est encore détériorée lorsqu'Aston Martin est devenu le sponsor-titre de l'équipe. Cela a eu pour conséquence que les véhicules de fonction des pilotes devenaient désormais des voitures du constructeur britannique.

Le point de rupture est donc arrivé et Red Bull a officialisé son passage chez Honda, dès la saison prochaine. Christian Horner a ainsi commenté : "Nous avons toujours pris nos décisions de manière dépassionnée et avec un seul critère en tête : est-ce que nous pensons que cette décision nous permettra de nous battre au niveau supérieur ? Après une évaluation prudente, nous sommes certains que ce partenariat avec Honda est la meilleure direction pour l'équipe."

Pour Honda, il s'agit d'une belle revanche, après les trois années de galère avec McLaren, où l'équipe ne s'est pas privée de montrer son mécontentement face au manque de fiabilité chronique de son unité de puissance. Une issue de secours avait été trouvée l'an dernier avec le passage chez Toro Rosso.

Les progrès réalisés, notamment avec l'évolution lors du Grand Prix du Canada, ont donc convaincu Red Bull de rejoindre son équipe-soeur, ce qui va leur permettre de renouer des synergies mises en place lorsque les deux structures utilisées le moteur Renault.

Mais le coup est rude pour Renault, avec un timing qui ne peut tomber plus mal. En effet, Red Bull a pris soin de faire son annonce seulement quelques jours avant le Grand Prix de France, l'épreuve à domicile du motoriste. Si elle avait souhaité préserver quelque peu son futur ex-partenaire, elle aurait attendu une semaine de plus, avant l'épreuve en Autriche, qui se déroule sur le circuit qui porte son nom.

Maintenant Daniel Ricciardo est fixé sur le matériel dont il pourrait bénéficier s'il reste chez Red Bull à l'issue de la saison. Cela devrait donc faciliter son processus de réflexion.

Red Bull et Toro Rosso partegeront le même moteur Honda en 2019

Red Bull et Toro Rosso partegeront le même moteur Honda en 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article