Stoffel Vandoorne est confiant quant à son avenir chez McLaren

Publié le par Matthieu Piccon

Stoffel Vandoorne est sur une pente ascendante, en se rapprochant de Fernando Alonso. Il n'est donc pas inquiet quant à son avenir au sein de McLaren.

Le début de saison de Stoffel Vandoorne n'a pas été des plus simples avec une monoplace et notamment un bloc moteur loin des références de la catégorie. De plus, il doit faire face à la concurrence frontale avec Fernando Alonso, souvent considéré comme le meilleur pilote du plateau.

Mais la période d'adaptation est en train de s'achever puisque le rookie se sent de mieux en mieux dans sa monoplace : "Je me sens de plus en plus à l'aise depuis quelques week-ends. Cela ne se traduit pas forcément sur la feuille des résultats mais je pense que nous allons de l'avant."

Ainsi l'Autriche a ainsi été une embellie dans la saison du jeune pilote, avec une 12ème place finale : "Nous nous attendions à être un peu plus performants là-bas, avec un petit circuit et peu de virages. Le châssis a très bien fonctionné. Dès les premiers essais, nous avons été assez performants."

S'il a finalement terminé cette épreuve alpestre à la 12ème place, il a été freiné dans sa progression par une pénalité pour ne pas avoir laissé passer Kimi Raikkonen assez vite : "Honnêtement, il fallait tenter quelque chose. Lors du changement de pneumatiques, vous devez tout tenter pour en tirer le maximum afin de tenter l'undercut. A ce moment-là, nous nous battions avec Palmer. Quand la Ferrari était derrière nous, nous étions en train d'essayer de tirer le maximum des nouveaux pneumatiques. J'ai peut-être mis trop de temps à m'écarter mais je devais tenter quelque chose car nous savions que cela serait ma seule opportunité de la course." Il estime ainsi n'avoir perdu qu'un peu de temps mais qu'il ne serait sans doute pas parvenu à faire mieux que 12ème à l'issue de la course.

Pour cette épreuve à domicile pour l'équipe, les espérances ne sont malheureusement pas très élevées puisque Silverstone met à forte contribution le moteur des F1, ce qui reste le talon d'Achille de l'équipe de Woking : "Difficile de dire où nous serons. De notre côté, il faut juste que nous optimisions les réglages de la voiture avec ce que nous avons appris lors des dernières courses."

Mais de manière générale, le Belge se voit encore de nombreuses années à Woking et s'estime serein quant à son avenir : "Il n'y a pas de quoi s'inquiéter. J'ai un contrat de plusieurs années avec l'équipe. Je suis très content ici. Tout va dans la bonne direction d'un point de vue de performance. Nous travaillons très dur avec l'équipe. Je passe beaucoup de temps à l'usine avec les ingénieurs et les aérodynamiciens pour aller de l'avant. Je me concentre uniquement là-dessus."

Il ne reste plus qu'à espérer que cette période de vaches maigres ne durent pas éternellement pour un pilote qui a su montrer l'étendue de son talent en dominant de la tête et des épaules le championnat GP2 il y a deux ans.

De notre envoyé spécial à Silverstone

Stoffel Vandoorne travaille main dans la main avec McLaren

Stoffel Vandoorne travaille main dans la main avec McLaren

Commenter cet article