Sauber rompt avec Honda pour rester avec Ferrari

Publié le par Matthieu Piccon

Frédéric Vasseur ne perd pas de temps pour imposer son style chez Sauber : le nouveau dirigeant vient ainsi de rompre son accord avec Honda afin de conserver la saison prochaine le moteur Ferrari.

En F1, tout va très vite et la vérité n'est souvent pas celle du lendemain, que ce soit en piste ou en coulisses. Nouvel exemple en date avec l'annonce de la rupture de bancs entre Sauber et Honda, qui avait été annoncée il y a seulement trois mois.

Mais depuis plusieurs éléments majeurs ont fortement évolué. Pour commencer, Sauber a changé de direction, avec le départ soudain de Monisha Kaltenborn. Par contre, l'arrivée de Frédéric Vasseur a, elle, tardée. Ce décalage temporaire montre que les négociations entre les différentes parties ont été serrées et la question du moteur n'a certainement pas manqué d'en faire partie.

Devant les difficultés récurrentes d'Honda avec McLaren, le dirigeant français aurait fait d'une rupture avec Honda une condition sine qua none. En conférence de presse, il s'est expliqué quant aux raisons qui ont conduit à un divorce prématuré : "La situation était peu claire quant à la collaboration entre McLaren et Honda. De notre côté, le fournisseur de moteurs devait également trouver une solution pour la boite de vitesses. Nous avions un accord avec McLaren mais la situation était un peu plus compliquée."

En quittant Honda avant même son arrivée, Sauber jette donc encore un peu plus de flou sur la relation entre McLaren et Honda alors que des rumeurs font état d'une rupture complète entre les deux parties tandis que le motoriste japonais pourrait effectuer son retour à 100% en rachetant Toro Rosso.

Quant à Sauber, le nouvel accord avec Ferrari représente un progrès par rapport à cette année puisque l'équipe bénéficiera bien d'une version actualisée du moteur de Maranello et non plus de la version de la saison précédente, comme cela avait été décidé cette année pour des considérations budgétaires.

De plus, une prolongation de la collaboration avec la Scuderia va permettre à l'équipe de bénéficier du pool de pilotes de cette dernière. Ainsi Antonio Giovinazzi a pu effectuer les deux courses de la saison pour remplacer Pascal Wehrlein, convalescent. Mais un nom revient de plus en plus, celui de Charles Leclerc. Le Monégasque écrase actuellement le championnat de F2, après avoir remporté celui de GP3 l'an dernier. C'était avec ART Grand Prix, équipe fondée par un certain Frédéric Vasseur...

Ferrari va continuer à fournir Sauber

Ferrari va continuer à fournir Sauber

Commenter cet article