Carlos Sainz ne veut pas rester chez Toro Rosso en 2018

Publié le par Matthieu Piccon

Après trois saisons chez Toro Rosso, Carlos Sainz souhaite connaitre autre chose. De préférence chez Red Bull mais il est prêt à quitter le giron de la boisson énergétique. Mais ce n'est pas au goût de ses dirigeants.

A l'occasion de la traditionnelle conférence de presse de début de week-end, Carlos Sainz n'a pas cherché à cacher qu'il a des envies de progresser dans la hiérarchie Red Bull : "Evidemment, les rumeurs commencent à arriver en ce moment. Comme vous le savez tous, mon objectif numéro 1 est d'être chez Red Bull l'an prochain et à commencer à me battre pour les podiums ou la victoire. Je vais continuer à me battre pour ça."

Il n'a ainsi pas hésité à dire qu'il était prêt à quitter le giron qui l'a accompagné depuis ses débuts : "Si cela ne se fait pas, il est peu probable que je fasse une quatrième saison chez Toro Rosso. Je ne me ferme donc aucune porte."

Mais pour que cela se fasse, il faudrait que soit Max Verstappen ou Daniel Ricciardo quitte Milton Keynes, ce qui n'a pas l'air d'être à l'ordre du jour. Christian Horner n'a pas tardé à répondre par l'intermédiaire de Sky Sports : "Nous sommes très clairs sur qui sont nos pilotes et qui seront nos pilotes l'an prochain. Ils auront le même numéro que ceux de cette année. Il n'y a rien à dire sur le sujet. Les contrats sont clairs. Nos deux pilotes sont sous contrat pour l'an prochain, à 100%."

Pour autant, il ne laisse pas pour autant la porte ouverte à un départ du jeune homme, qui a marqué 29 points des 33 points marqués depuis le début de la saison par l'équipe de Faenza : "Nous avons exercé son option. Il est sous contrat. Nous avons également une option sur lui pour l'année suivante. Il sera donc chez Toro Rosso l'an prochain."

Afin de souligner ses propos, Helmut Marko, le dirigeant qui a fait et défait tant de carrières de jeunes pilotes, a également tenu à réagir de sa manière habituelle. Au lieu de dire qu'il misait sur le jeune pilote, il a préféré montrer qu'il estimait que Carlos Sainz n'était pas au niveau pour être promu : "Je pense qu'il est un peu perdu. Je peux le voir dans son pilotage. Il a fait des erreurs stupides cette année. Son contrat est clair comme de l'eau de roche. Vous savez, en Autriche, on dit : "Il ne faut pas mordre la main qui vous nourrit." C'est M. Mateschitz et moi qui ont poussé Sainz chez Toro Rosso. Personne ne voulait lui donner sa chance."

Franz Tost, le directeur de l'équipe, a enfoncé le clou devant les micros de la FIA : "Ce n'est pas la décision de Carlos Sainz. Il a un contrat Red Bull et c'est Red Bull qui décide de son futur. Je suis un peu perplexe par rapport à  cette discussion à ce moment de l'année car Red Bull a financé toute la carrière de Carlos Sainz."

Le directeur de la filière Red Bull se sait d'autant plus en position de force que Pierre Gasly frappe à la porte de la F1 et ne compte pas s'éterniser dans son exil japonais. Mais Carlos Sainz et son entourage n'ont pas dit leur dernier mot, comme le montrent les nombreuses discussions que ces derniers peuvent avoir avec d'autres équipes, à commencer par Renault. L'équipe est actuellement en train de se reconstruire sous la direction de Nico Hülkenberg et aimerait bien revivre l'épopée sous la houlette d'un pilote espagnol, comme à l'époque Alonso.

Les prochaines discussions entre Helmut Marko et Carlos Sainz risquent d'être animées

Les prochaines discussions entre Helmut Marko et Carlos Sainz risquent d'être animées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article