Sauber arrive avec un nouveau fond plat à Monaco

Publié le par Matthieu Piccon

Après la satisfaction des points de Barcelone, Sauber est reparti de l’avant pour Monaco. Elle apporte ainsi des nouveautés, notamment au niveau de son fond plat.

Barcelone a été une belle surprise pour Sauber, avec la huitième place finale de Pascal Wehrlein, aidé par une stratégie décalée. Néanmoins, Monisha Kaltenborn, la directrice de l’équipe, estime que l’Allemand n’a pas encore montré tout son potentiel, après le début de saison compliqué qu’il a vécu : « Nous devons lui donner les bons outils pour qu’il montre son potentiel. C’est là-dessus que nous sommes en train de travailler. Il y a beaucoup de belles choses qui devraient arriver. »

Mais les quatre points associés à cette huitième place signifient que Sauber a été en mesure de creuser l’écart sur Honda mais également que Haas n’est qu’à cinq petites unités de l’équipe suisse. Cependant, à l’aube de la sixième course, la directrice de l’équipe estime qu’il est encore trop tôt pour calquer sa stratégie sur un concurrent direct : « Nous ne nous concentrons sur aucune équipe, nous avons nos propres objectifs, qui sont élevés. Il s’agit donc de tirer le maximum de notre potentiel et non de se couvrir par rapport à quelqu’un d’autre. »

Afin de renforcer sa monoplace, Sauber apporte à Monaco des améliorations, comme elle nous l’explique dans le paddock monégasque : « Ce que nous apportons, c’est un nouveau fond plat. Nous savons que c’est un circuit très particulier mais nous pouvons l’utiliser pour le reste de la saison. »

Cependant, le plan initial de développement de l’équipe prévoyait que cette nouvelle pièce n’arrive non pas à Monaco mais bien quinze jours plus tôt, à Barcelone, comme le reste du plateau. Mais il a nécessité davantage de développements que prévu : « Le développement a demandé plus de temps que prévu. Nous savions que l’inconvénient est que nous ne pouvions pas le fabriquer en production à temps pour Barcelone mais nous l’avons accepté. »

La direction de l’équipe a donc fait le choix de faire venir cette amélioration sur un circuit où le package n’est pas indispensable afin que les pilotes soient en mesure de donner leur avis et se sentent davantage à l’aise dans la voiture pour le reste de la saison. Bien entendu, cela suppose de ne pas être impliqué dans des accrochages ou de se retrouver dans le mur.

En effet, si l’équipe a pris du retard, c’est également parce qu’elle a perdu du temps dans la fabrication des pièces nécessaires au remplacement de celles détruites lors des deux sorties de piste d’Antonio Giovinazzi lors du Grand Prix de Chine : « Cela n’est pas directement lié mais c’est évident qu’il est nécessaire de répartir vos forces pour faire face à ce genre d’accidents. Nous aurions pu nous passer de cet accident. Ce fut un week-end onéreux. » La prochaine vague de développement sera de nouveau séparée en deux phases, entre Silverstone et Budapest.

L’ancienne propriétaire de l’équipe n’en oublie pas pour autant son second pilote, Marcus Ericsson. L’état d’esprit du pilote suédois est ainsi exactement ce dont a besoin Sauber pour cette année de reconstruction, après le rachat de l’année dernière : « Particulièrement lors des temps difficiles, vous avez besoin d’un pilote qui ne baisse pas les bras, qui soutient l’équipe. C’est une de ses gros points forts. Mais en plus de cette qualité, il est un pilote remarquable. Certes les choses n’ont peut-être tournées en sa faveur récemment mais j’ai autant de hautes espérances pour lui. »

De notre envoyé spécial à Monaco

Encore trop tôt dans la saison pour que Sauber se concentre sur McLaren

Encore trop tôt dans la saison pour que Sauber se concentre sur McLaren

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article