McLaren investit dans l'eSport et fait gagner un poste de pilote officiel de simulateur

Publié le par Matthieu Piccon

McLaren a décidé d'investir dans l'eSport, à travers une compétition. A la clé, un poste officiel de pilote de simulateur officiel au sein de l'équipe de F1.

Fin mars, un nouveau sponsor a fait son apparition chez McLaren, à savoir Logitech, qui s'est positionné des deux côtés de la tête des pilotes. Si l'arrivée avait alors été relativement discrète, l'initiative dévoilée aujourd'hui par les deux partenaires est d'une toute autre ampleur.

En effet, Logitech est un spécialiste des périphériques pour ordinateurs. La marque a donc bien compris l'intérêt de se positionner sur le marché grandissant de l'eSport. Elle a donc développé une gamme de produits dédiés pour cette pratique et investit énormément dessus en termes de communication sur les réseaux sociaux.

McLaren a donc décidé de s'appuyer sur cette expertise pour lancer la compétition World's Fastest Gamer (le gamer le plus rapide du monde), comme l'explique Zak Brown, le PDG de l'écurie de Woking : "C'est une opportunité extrêmement excitante, non seulement au sein de l'industrie des jeux vidéos mais pour tout le monde chez McLaren et dans les sports automobiles en général. Nous suivons depuis longtemps la croissance des jeux vidéos en ligne et, à l'heure actuelle, les parallèles entre les mondes réel et virtuel n'ont jamais été aussi proches. C'est le bon moment pour créer cette proposition unique et excitante. Elle va connecté le monde des sports automobiles et celui des jeux vidéos comme jamais auparavant."

La compétition prévoit une sélection en deux étapes : six joueurs seront sélectionnés par des spécialistes des jeux vidéos et de la Formule 1 (comprendre les responsables de McLaren et de Logitech). Mais quatre places supplémentaires seront également réservés à des joueurs qui seront sélectionnés à travers un certain nombre de plateformes.

C'est là une différence notable avec d'autres exemples précédents, comme la fameuse GT Academy développée par Nissan avec le jeu vidéo Gran Tourismo, qui permet tous les ans à des joueurs du célèbre jeu vidéo, uniquement disponible sur PlayStation, de devenir pilote professionnel au sein des différentes équipes de Nissan. Pour autant, McLaren s'est associé à Darren Cox, qui est précisément le fondateur de cette compétition.

Zak Brown explique ainsi qu'il n'y a aucune contrainte à ce niveau : "World's Fastest Gamer veut vraiment démocratiser le processus qui permet de trouver le meilleur pilote virtuel. La compétition n'est pas limitée à une seule plateforme ou à un seul. Nous ne voulons pas restreindre l'accès mais bien accueillir toute la communauté du jeu vidéo, qu'ils soient sur mobiles ou sur les plateformes de simulateur hautement développées."

Mais McLaren a également choisi d'associer d'autres partenaires existants de l'équipe, à commencer par Sparco. La marque italienne fournit les combinaisons des pilotes depuis 1996 et sera intégrée dans la compétition comme le fournisseur officiel des sièges utilisés lors des courses de simulation, comme nous l'a expliqué Claudio Pastoris, son PDG : "Dans le passé, les champions s'entraînaient sur des karting. Aujourd'hui, de plus en plus, ils gagnent en expérience sur des simulateurs. Les technologies changent vite et vous devez restés en ligne avec votre temps. Nous pensons que l'eSport fait partie de l'avenir des sports automobiles et nous sommes confiants que notre expérience dans le développement de sièges va contribuer au succès de ce projet."

Le prix a gagné est, en effet, des plus significatifs puisqu'il s'agit tout simplement d'une saison complète en tant que pilote de simulateur de l'équipe. Cela comprend donc à la fois de longues séances dans le simulateur de l'équipe à Woking mais également des déplacements sur les Grand Prix pour avoir le retour d'expérience de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne. "Le vainqueur va faire partie intégrante de notre équipe chez McLaren. C'est pour de vrai : nous avons absolument besoin de davantage de soutiens pour nos deux simulateurs. La compétition et le processus de sélection vont donc être rigoureux, sans pitié et excitant à regarder" a ainsi ajouté Zak Brown.

L'heureux élu aura un contrat d'un an au sein de McLaren

L'heureux élu aura un contrat d'un an au sein de McLaren

Commenter cet article