Canal+ conserve la Formule 1 jusqu'en 2020

Publié le par Matthieu Piccon

Malgré les ambitions affichées par SFR Sport, Canal+ a été en mesure de conserver les droits de diffusion de la F1. Ils s'étendent désormais jusqu'à la fin de la saison 2020.

Depuis la saison 2013, la France fait partie de la liste de plus en plus fournie de pays où la Formule 1 ne peut être visionnée que sur des chaînes payantes, avec le remplacement de TF1 par Canal+.

Depuis la chaîne cryptée s'est fermement implantée dans le paddock, étant même récompensée comme le meilleur diffuseur de la saison 2014.

Même si la qualité du contenu proposé n'est pas en cause, les audiences ont fortement baissé par rapport aux années de diffusion gratuite. Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault, n'avait ainsi pas caché l'an dernier que cette évolution avait fortement nuit à la popularité du sport en France : "Le passage de TF1 à la télévision payante Canal Plus a tué l'intérêt en F1. Nous sommes un constructeur français. Il est clair que nous pensons en premier à des sponsors français. Mais on nous répond : "La Formule 1 n'existe plus en France." Il est désormais impossible de faire venir une société française en F1. C'est un cercle vicieux."

Néanmoins, la F1 n'en reste pas moins un produit d'appel important pour Canal+, qui se doit de proposer du contenu exclusif pour fidéliser sa base d'abonnés. D'autant plus qu'elle doit faire face à la concurrence de plus en plus importante de SFR ou BeIn, qui cherchent également à capter une partie du marché sportif.

On ne peut donc que noter la satisfaction de Maxime Saada, le directeur général du groupe, de conserver l'un de ses joyaux : "Le Groupe CANAL+ se réjouit d’avoir remporté les droits pour la Formule 1 jusqu’en 2020 et de pouvoir ainsi continuer à proposer à ses abonnés cette formidable compétition en intégralité et en exclusivité."

Il est également intéressant de noter que la discipline va également s'intégrer dans la stratégie de convergence des médias que la maison-mère de la chaîne, le groupe Vivendi est en train de mettre en place. Ainsi Maxime Saada ne manque pas non plus de préciser : "Cette attribution prendra par ailleurs tout son sens au sein du groupe Vivendi qui s’efforcera d’étendre le partenariat avec la FOM autour du digital avec Dailymotion, du gaming et de la musique."

Cette stratégie devrait recevoir un fort écho auprès des nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media. Le groupe américain a ainsi fortement libéralisé la communication des équipes, qui sont désormais autorisées à diffuser des vidéos sur leurs réseaux sociaux. L'évocation de Dailymotion, autre filiale du groupe, pourrait donc être le signe d'une ouverture à une diffusion de contenus via cette plateforme, en concurrence frontale avec YouTube.

Canal+ va conserver ses droits en F1 pour trois saisons supplémentaires

Canal+ va conserver ses droits en F1 pour trois saisons supplémentaires

Commenter cet article