Amber Lounge s’associe à la fondation de Sir Jackie Stewart

Publié le par Matthieu Piccon

Le vendredi à Monaco présente la caractéristique unique de ne pas voir les pilotes rouler en piste. Par contre, ils sont présents sur différents événements.

Le défilé d’Amber Lounge est de loin le plus prisé, avec la participation de cinq pilotes en exercice. Mais ce défilé a surtout pour objectif de rassembler des fonds pour la fondation de Sir Jackie Stewart contre la démence.

C’est une des événements les plus marquants du week-end monégasque : le défilé de mode Amber Lounge des pilotes. Cette année, on retrouvait ainsi sur scène Esteban Ocon, Marcus Ericsson, Pascal Wehrlein, Stoffel Vandoorne et Daniil Kvyat mais également Marc Gene et Charles Leclerc tandis que l'audience on pouvait retrouver le Prince Albert, Chase Carey, Ross Brawn ou Pamela Anderson.

Chaque année, l’événement créé par Sonia Irvine, la sœur d’Eddie, s’associe à une association caritative, qui reçoit les subsides versés lors d’enchères sur des lots prestigieux. Cette année n’a pas fait exception à la règle et c’est la fondation Race Against Dementia de Sir Jackie Stewart, qui a été sélectionnée. Mais pour les deux parties ce n’est pas un choix parmi d’autres qui a été fait mais bien un sujet qui leur tient particulièrement à cœur.

Ainsi l’épouse de Sir Jackie, Lady Helen, souffre de démence tout comme la mère de Sonia et Eddie Irvine. Au moment de nous rencontrer en exclusivité, à quelques minutes seulement de lancer le grand spectacle, Sonia Irvine avait du mal à cacher son émotion quant au sujet : « Cette année est très spéciale. Tout d’abord, c’est notre 15ème anniversaire. Mais surtout l’association de cette année est Race Against Dementia de Sir Jackie Stewart. C’est un sujet très, très personnel. Nous espérons que nous serons en mesure d’attirer l’attention sur le sujet et beaucoup de fonds pour l’association. »

Ce fut le cas puisque les enchères sur différents lots proposés dans la foulée du défilé de mode ont atteint près de 450 000 euros, dont 180 000 pour la possibilité de passer tout le week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne avec la famille Stewart, avec transferts en hélicoptère et pass Paddock Club compris.

Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge

Source : Amber Lounge

Au cours de l’interview exclusive que Sir Jackie a également pu nous accorder, le triple champion du monde a été en mesure de nous exposer à quel point le sujet le touchait au plus profond de son être : « Mon épouse, Helen, souffre de démence. C’est une maladie particulièrement cruelle. Il faut savoir qu’un enfant sur trois qui nait aujourd’hui risque d’être touché au cours de sa vie. C’est donc une pandémie particulièrement sérieuse. Je veux faire quelque chose pour trouver de nouvelles façons d’agir. »

La stratégie imaginée par l’un des pilotes de F1 les plus célèbres est d’attirer de jeunes talents du monde entier, tout juste sortis de leur doctorat, et de leur permettre d’accéder aux meilleurs laboratoires mondiaux : « A l’heure actuelle, il n’y a pas de remède à la démence. Il n’y a même pas de médicaments pour empêcher la démence. Ca doit changer. »

S’il met sa renommée mondiale au service de cette cause en voyageant aux quatre coins du globe pour rencontrer les universitaires les plus prestigieux, il est bien conscient qu’il est dans la position privilégiée de pouvoir faire face aux coûts que cette maladie engendre : « Cela coûte deux fois plus cher d’avoir un malade souffrant de démence qu’un malade souffrant de cancer ou de maladie cardio-vacsculaire. J’ai la chance d’avoir été pilote de Formule 1 et de pouvoir me le permettre. Nous avons quatre neuro-infirmières qui s’occupent d’Helen. Mais qui d’autre peut se le permettre ? »

Pour trouver une solution qui n’a pas été trouvé au cours de décennies de recherche, Sir Jackie estime que la meilleure solution est de se tourner vers la jeunesse, qui a le bénéfice d’avoir de nouvelles idées : « Généralement, les jeunes ont fait faim, ils veulent réussir ! Il faut trouver de nouvelles façons de faire. Mon objectif est de rassembler cette énergie et de trouver une solution plus rapidement. »

L’ambition de l’ancien pilote âgé de 77 ans est de voir des changements concrets de son vivant, en se basant sur son passé : « La F1 est une très bonne école pour ce genre de situations. Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions » a ainsi conclu l’homme aux 27 victoires en Grand Prix.

Sir Jackie Stewart s’est également assuré que les coûts fixes de son organisation soient couverts par ses deniers personnels, ce qui permet de garantir que l’ensemble des fonds récoltés permettent de financer les projets souhaités.

De notre envoyé spécial à Monaco

Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge
Source : Amber Lounge

Source : Amber Lounge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article