Shanghai devrait prolonger son contrat avec la F1

Publié le par Matthieu Piccon

Alors que son contrat avec la F1 arrive à son terme cette année, le circuit de Shanghai devrait prolonger sa présence au calendrier pour les années à venir.

Ces derniers mois, les organisateurs du Grand Prix de Chine ont joué la même carte de négociation que Bernie Ecclestone, à savoir de faire savoir que la F1 n'était pas un événement indispensable et qu'ils pourraient ne pas prolonger leur contrat, signé en 2011.

Cependant, le changement d'actionnaires au sein du sport semble avoir changé la donné, comme l'a commenté Jiang Lan, le président de Juss Events, le promoteur de l'événement, au Shanghai Daily : "Nous ne sommes pas encore rentrés dans le détail lors de notre réunion de ce week-end. Il s'agissait davantage du sport en tant que tel et la façon de mieux le promouvoir ici."

L'homme d'affaires ne se cache pas pour dire qu'ils préfèrent la nouvelle approche du groupe américain, en lieu et place de l'ancienne école de Bernie Ecclestone : "Evidemment, nous devons remercier Bernie pour sa contribution au sport pendant une si longue période. Mais c'est évident que le sport et ses promoteurs attendent des changements et des modernisations, notamment pour étendre le marché. Chase (Carey, le nouveau directeur de la F1) ne connait peut-être pas aussi bien la F1 que Bernie mais il est d'accord pour dire que les week-ends de F1 doivent être plus amusants, ce qui est en ligne avec ce que nous voulons."

Il est ainsi à noter que les promoteurs ont fait le choix de développer une activité commerciale à l'entrée du circuit, ce qui était mal vue de la précédente équipe dirigeante : "La F1 est un sport discipliné, avec des règles strictes même pour les organisateurs. Les activités et les stands commerciaux que nous avions mis en place près de l'entrée étaient remis en causes par la précédente direction de la F1. Mais les nouveaux patrons les apprécient."

Le fait qu'Heineken choisisse l'épreuve chinoise comme l'une des courses dont il sera sponsor-titre cette saison est un signe fort que le marché est un marché essentiel que les multinationales présentes en F1 ne peuvent se permettre d'ignorer, ce qui ne peut que garantir sur le long terme une présence au calendrier.

Jiang Lan a ainsi confirmé à demi-mots que l'annonce d'une prolongation n'était qu'une question de temps : "Il y a peu de suspense pour savoir si nous allons conserver la course ou pas."

Le promoteur ne semble donc pas perturber par le fait que les chiffres de ventes de billets restent dans une moyenne basse historique puisque 145 000 personnes ont fait le déplacement sur le circuit pendant les trois jours, malgré la journée perdue de vendredi à cause de la météo et la pollution ambiante. Cela reste loin du record de 270 000 enregistrés en 2005.

Shanghai devrait être encore présent en F1 pendant de nombreuses années

Shanghai devrait être encore présent en F1 pendant de nombreuses années

Commenter cet article