Pascal Wehrlein, forfait pour l'Australie, remplacé par Antonio Giovinazzi

Publié le par Matthieu Piccon

La première journée d'essais à Melbourne aura permis à Pascal Wehrlein de constater qu'il n'avait pas la condition physique pour tenir une course. Il est donc remplacé par Antonio Giovinazzi, comme ce fut le cas lors des essais hivernaux.

En février dernier, Pascal Wehlein avait fait savoir qu'il n'était pas en mesure de prendre le volant lors de la première semaine d'essais à cause de douleurs lombaires liées à son accident lors de la Course des champions. Finalement, il avait pu s'aligner dès la semaine suivante, sans problèmes apparents puisqu'il était en mesure d'enchaîner les tours.

Ce jeudi, il a reçu le feu vert des médecins pour s'aligner pour les premiers essais officiels de la saison. Mais le pilote allemand s'est rendu compte qu'il ne serait pas en mesure de résister aux forces G imposées sur ce circuit semi-urbain à haute vitesse pendant l'intégralité de la course.

Il a donc fait savoir à son équipe qu'il préférait renoncer pour le reste du week-end : "Mon niveau de forme physique n'est pas suffisant pour une distance de course complète à cause de mon manque d'entraînement. J'ai expliqué la situation à l'équipe hier soir. Sauber a donc décidé de ne prendre aucun risque. C'est dommage mais c'est la meilleure décision pour l'équipe."

Monisha Kaltenborn, la directrice de l'équipe, a fait savoir qu'elle entendait récupérer son pilote-titulaire dès la prochaine course : "Nous avons beaucoup de respect pour la transparence et le professionnalisme de Pascal. Cette décision n'était clairement pas facile pour lui. Cela montre ses qualités d'équipier. L'important est désormais sa condition physique et dans ce genre de situations, nous ne prenons pas de risques inconsidérés. Pascal sera en Chine comme prévu."

L'équipe a donc utilisé le point du règlement qui lui permet de changer de pilotes tant que les qualifications n'ont pas été disputées. C'est pourquoi Antonio Giovinazzi, qui avait fait le déplacement en tant que pilote-réserve de Ferrari, se retrouvera aujourd'hui au volant dès la troisième séance d'essais libres. Il aura donc très peu de temps pour se familiariser avec un tout nouveau circuit.

Le vice-champion GP2 sera donc le premier Italien depuis Jarno Trulli, en 2011.

Pascal Wehrlein doit renoncer au reste du week-end australien

Pascal Wehrlein doit renoncer au reste du week-end australien

Commenter cet article