La F1 augmente son nombre d'offres pour accéder au paddock

Publié le par Matthieu Piccon

Le paddock est considéré comme le lieu sacro-saint lors des Grand Prix de F1. Mais Liberty Media va désormais proposer des packages permettant d'effectuer des visites du paddock.

Pendant son règne, Bernie Ecclestone a fait du paddock un sanctuaire où les précieux pass étaient accordés au compte-goutte. Comme il a pu le dire il y a quelques semaines, il considérait que le paddock était comme un restaurant triple étoilé au guide Michelin, où seuls les précieux invités ou sponsors avaient le droit de figurer.

Mais Liberty Media apporte désormais sa vision américaine, où les fans bénéficient d'un large accès aux différents endroits. Ainsi en Nascar, les spectateurs ont tout loisir d'aller dans la voie des stands pour se prendre en photo devant le stand de leur équipage préféré.

C'est pourquoi il a été annoncé la création du programme F1 Experience, en partenariat avec le spécialiste des packages autour d'événements sportifs QuintEvents, qui prévoit plusieurs niveaux de prestation. Ainsi il sera possible de soit prendre des places en tribunes, soit aller jusqu'à prendre des places pour le prestigieux Paddock Club.

Ce nouveau programme n'est donc qu'une simple évolution du programme Grand Prix Experience que les partenaires ont lancé depuis 2012 et qui donnaient jusqu'à présent la seule possibilité d'accéder au Paddock Club pour des prix sur le week-end atteignant fréquemment les 5 000 euros par personne.

Brian Ruede, le président de QuintEvents, a ainsi déclaré : "A travers ce partenariat, nous allons offrir le nouvel étalon-or de l'engagement des fans à une audience véritablement mondiale. Nous avons une connaissance intime de ce que les entreprises et les fans veulent voir et faire lorsqu'ils vont sur une course de Formule 1. Le rôle de QuintEvents est de prendre en compte l'expérience unique de chaque circuit ainsi que les voyages à travers de multiples packs tout en facilitant l'accès."

Néanmoins, il ne faut pas s'attendre à ce que les 110 000 spectateurs de Silverstone envahissent le Paddock. En effet, les prix d'entrée annoncés ne seront pas à la portée de toutes les bourses. En effet, pour une course comme l'Espagne, le package le moins cher débute tout de même à 317€ pour une place en tribune. Si l'on rajoute l'option hôtel, ce package s'élève à 3259€ par personne pour les quatre jours.

Ceux qui choisiront cette option d'entrée de gamme pourront ainsi faire un tour dans le paddock, avec des guides et pourront également faire un tour du circuit en bus afin de visualiser au plus près les trajectoires utilisées par les pilotes. Il est également encourageant de noter qu'il est également prévu de faire des visites du paddock de F2, GP3 et Porsche Supercup, jusqu'ici isolé.

Mais la F1 a également fait évoluer son offre vers le haut, avec le package Legend, qui est à 8088€ hors hébergement. Si l'option la plus chère est souhaitée dans cette catégorie, le week-end complet revient à 13129€. Si Liberty Media segmente donc son offre, il ne cherche tout de même pas à devenir un sport abordable.

Serait-ce le premier signe d'une éventuelle fusion entre ces différents paddocks, à l'image de ce qui peut se faire en MotoGP ? Cela permettrait non seulement aux fans d'approcher davantage de pilotes mais surtout à ces derniers d'être plus facilement en contact avec les écuries de F1. Aujourd'hui seuls les pilotes ayant un accord avec une équipe ont le droit de passer dans le paddock.

A la suite de cette annonce, certaines voix ont déjà fait savoir qu'elles verraient cela d'un mauvais oeil puisque cela diminuerait l'intérêt de signer un contrat avec une équipe dont l'un des points les plus discutés est le nombre de pass prévus pour chaque week-end. Mais les prix affichés montrent bien qu'on est encore loin d'un plein accès. Pour référence, le prix le plus cher pour un ticket de Nascar avec accès aux stands et au paddock s'élève à 150€...

Il va être un peu moins difficile d'accéder aux pilotes de F1 lors d'un week-end de course

Il va être un peu moins difficile d'accéder aux pilotes de F1 lors d'un week-end de course

Commenter cet article