Liberty Media va refinancer la dette de 3 milliards de dollars de la F1

Publié le par Matthieu Piccon

Aux commandes de la F1, Liberty Media commence à prendre la mesure de son nouvel investissement. Il a ainsi décidé de refinancer la dette contractée par le sport, qui atteint 3,1 milliards de dollars.

Si la première concrétisation de la prise de pouvoir de Liberty Media dans le capital de la F1 a été la nomination d'un nouvel organigramme, le groupe américain a décidé de s'attaquer à un autre chantier moins visible mais non moins important.

Ainsi il a annoncé qu'il allait procéder à un refinancement de la dette du sport, qui a été largement augmentée par les précédents actionnaires, CVC Capital en tête. En effet, en ces temps de taux d'intérêts très bas, la dette permet de réduire les bénéfices et donc les impôts tout en facilitant le paiement de dividendes aux actionnaires.

On peut se rappeler qu'en 2012, CVC Capital avait fait le choix de mener également un refinancement de ses emprunts à hauteur d'un milliard de dollars, qui avait été alloué au paiement de dividendes. La nouvelle maturité de ce prêt avait alors été placée à 2017. Les nouveaux actionnaires ont donc décidé de renouveler cette opération, même si le montant et la maturité n'ont pas été rendu public.

En parallèle de cette opération, Liberty Media a décidé de rembourser par anticipation 300 millions de dollars de cet emprunt car Delta Topco, la société détentrice des droits commerciaux de la F1, dispose d'un excédent de liquidités sur son bilan.

Liberty Media s'inspire des stratégies de CVC Capital

Liberty Media s'inspire des stratégies de CVC Capital

Commenter cet article